mercredi 22 octobre 2008

Siné Hebdo #7 : Gainsbourg voleur!


२२ octobre २००८


Les concerts à réserver, avec des vrais morceaux de musiciens dedans :
24 octobre New-Morning (Paris): Sandra Nkaké, la nouvelle chanteuse de funk en France
26 octobre - 1 novembre Troyes: Festival Nuits de Champagne avec entre autres Mino Cinelu, Magyd Cherfi, Horace Andy, Bonga, Bashung...
26 octobre Olympia (Paris) et 6 décembre Zénith (Amiens): Aït Menguellet, grand chanteur kabyle engagé


Sites web:
Cité de la Musique
, 221 avenue Jean Jaurès, 19ème, M° Porte de Pantin: http://www.cite-musique.fr/
Festival Nuits de Champagne: http://www.nuitsdechampagne.com/


Un exemple:
Chatterton de Serge Gainsbourg, publié en 1968, ne "ressemble"-t-il pas à Hip-Hug Her de Booker T. and the MGs, publié en 1967?

10 commentaires:

dj duclock a dit…

Bon sang d'bois, encore plus de la repompe que Dylan le Gainsbourg... Après comme tu dis dans la musique et les arts en général, hein, "l'intertextualité" est de rigueur.

Gilles a dit…

Il aurait été plus réaliste de parler de ressemblance, chose extrêmement fréquente en composition musicale. Quand on se tient à des formules auxquelles nos oreilles sont habituées, on "plagie" inévitablement, souvent sans le vouloir. Certes le vrai plagiat existe aussi, parfois reconnu par certains, mais il est un peu facile de crier au voleur à la moindre mélodie (ou suite d'accords ou arrangement ou tout ce que tu veux) ayant des similitudes avec une autre.
Ca me rappelle cet obscur compositeur belge inconnu, accusant Michael Jackson de l'avoir plagié. Si tu écris des chansons, il y aura quasi certainement un de tes airs qui ressemblera à un autre que tu n'as jamais entendu, et tu pourras aussi penser te faire plagier lorsque tu découvriras une chanson similaire à la tienne.
Dommage de lire ces accusations un peu faciles dans Siné Hebdo... Visiblement la présomption d'innocence ne s'applique pas à tout le monde à gauche.

benjamin a dit…

@ Gilles: va jetter une oreille ici:
http://www.deezer.com/#music/result/all/babatunde%20olatunji%20drums%20of

A toi de voir ensuite si il s'agit simplement de "ressemblance"...
"akiwowo" = "j'ai vu New-York"

dj duclock a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Entre les Oreilles a dit…

Précisions: « New-York, USA », « Marabout » et « Joanna » sont calquées sur, respectivement: « Akiwowo », « Gin-Go-Lo-Ba » et « Kiyakiya »

Joko a dit…

Je suis sidéré!
Mon cher Gilles, il faut vous déboucher les oreilles.
Les morceaux ont été copiés note à note, et strictement sur le même rythme. On appelle ça du pompage (puisque l'auteur original n'a jamais été crédité).
Merci pour cette révélation. Les originaux sont très beaux.

Entre les Oreilles a dit…

Que les choses soient claires: j'adore Gainsbourg, et en particulier les titres pompés (ainsi que les originaux). Ces plagiats n'enlèvent rien au génie du grand Serge, ils l'éclairent juste d'un peu de malhonêteté, excusable mais indéniable...

Dror

Entre les Oreilles a dit…

On a beaucoup parlé de Olatunji alors j'ai rajouté sur le blog un lien vers le morceau de Booker T. and the MGs pompé par Gainsbourg. Très bon goût de pomper chez Stax et d'ajouter des paroles. Chatterton est l'un de mes morceaux préférés de Gainsbarre...

Dror

stalla a dit…

Les plagiats de Gainsbourg sont bien plus nombreux que ceux qui ont été évoqués. J'en ai fait une liste non exhaustive je pense, car je suis l'un de ceux qui ont inspiré ce "faussaire de génie", comme le disait la lucide Denise Glaser de discorama. Mon procés n'a pas abouti...Pot de terre contre pot de fer, manque de pot.
<> ( que l'on peut voir sur Youtube )

Entre les Oreilles a dit…

Toujours sur Gainsbourg Percussions, "Pauvre Lola" est pompée sur ”Umqokozo“ de Miriam Makeba (Many Voices of Miriam Makeba, 1960)...

Dror