mercredi 4 avril 2012

ELO#96 - La Playlist de Dror

Mercredi 4 avril 2012

Ce mois ci, la Playlist de Siné Mensuel a été concoctée par le grand Siné lui même! Mais le mois dernier c'était mon tour, pour 7 morceaux. Voici la même playlist, avec 4 morceaux de plus!

1. Say it Loud, I’m Black and I’m Proud (1968)
James Brown
Je sors de chez moi et je commence avec une cause facile à défendre : la lutte contre le racisme. On retourne la stigmatisation et, selon les époques, on crie sa fierté d’être noir, rom, musulman ou juif-allemand. Avec un peu de funk des années 1960 entre les oreilles, ça met de bonne humeur...

2. Wa Ana Amchi (1985)
Marcel Khalife
J’enchaîne avec la défense du peuple palestinien. C’est l’occasion de découvrir la convergence des luttes avec les colonisés du monde entier, mais aussi les classiques des chants révolutionnaires arabes. Chauffe Marcel : « Je marche debout avec une branche d’olivier dans la main et mon propre cercueil sur l’épaule... »

2bis. Barra Barra (2000)
Rachid Taha
Une autre façon de dire aux dictateurs de tous les pays de se casser, avec le techno-rai de Rachid Taha...

3. Nique la France (2009)
ZEP
Il n’y a pas de raison de voir la paille dans l’œil du voisin sans balayer devant la porte de l’Hexagone. C’est même un devoir d’insolence auquel chacun devrait s’entraîner, en crachant sur le drapeau, le front-nationalisme, le néo-colonialisme, la violence légalisée, le racisme d’État… Grâce à ce rap de Saïdou et sa Zone d’expression populaire, je suis enfin énervé, et ce n’est qu’un début !

3bis. Bandiera Rossa (1908)
Carlo Tuzzi
Un drapeau sur lequel on ne crache pas ? Encore faut-il se mettre d'accord sur sa couleur : rouge comme le chante cet hymne italien ? Ou le noir des anarchistes qui, comme dans cette chanson, aspirent à un monde sans ennemis ni frontières ?

4. War (1970)
Edwin Starr
Et la France, d’ailleurs, qu’est-ce qu’elle faisait en Côte d’Ivoire ? Et en Libye ? Et qu’est-ce qu’elle fout en Afghanistan ? Depuis une dizaine d’années, on estime que l’Otan a causé la mort de près de 50 000 Afghans, et pourtant aucun grand parti français n’a organisé de manif. Edwin Starr nous avait pourtant prévenu dès 1970 : la guerre, à quoi ça sert ? Absolument à rien !

5. Guns of Brixton (1979)
The Clash
Et l’armée, qu’est-ce qu’elle fout dans nos banlieues ? En dix ans, les « forces de l’ordre » ont causé la mort d’environ 80 personnes, soit autant que de soldats français tués en Afghanistan ! Comme le dit un article récent : « Badinter a aboli la peine de mort en 1981, à quand son abolition dans les quartiers ? » Les Clash posent la question autrement : « Quand ils frapperont à ta porte, comment vas-tu répondre ? Avec les mains en l’air ou avec un doigt sur la gâchette ? » Fin des années 1970, c’était la musique punk qui nous donnait des leçons de vie, de révolte. Dans les manifs, on criait : « CRS SS ! »

5bis. Motivés (1996)
Motivés
Un petit coup de fatigue ? Rien de tel qu'une petite chanson pour se motiver... Cette version toulousaine du Chant des Partisans est bien plus efficace que l'originale ! Mais ce sont souvent les lacrymos des CRS qui répondent...

6. La Rage (2006)
Keny Arkana
Ça y est, j’ai la rage ! Aujourd’hui, c’est le rap qui exprime le mieux ce sentiment de saine colère qu’on transforme en énergie pour mieux résister et se battre. Comme Keny Arkana : « Parce qu’on a la rage, on restera debout quoi qu’il arrive ! »

6bis. Revolution (1992)
Arrested Development
Pour un moment, on croit à la révolution et on invoque les ancêtres… comme Malcolm X dans cette chanson. Tirée de la Bande Originale du film Malcolm X, elle est interprétée par le groupe de rap américain Arrested Development.

7. A Change is Gonna Come (1964)
Sam Cooke
Allez, dispersion. La journée était belle, on a bien crié, lancé quelques pavés, espéré le Grand Soir... mais ce n’est pas pour aujourd’hui. Un jour, le changement arrivera, c’est Sam Cooke qui le dit...


----------------------------------
Encore une chanson sur l'Apartheid en Palestine qui nous vient d'Afrique du Sud, du rappeur Iain Ewok, Freedom For Us All:
http://www.youtube.com/watch?v=fN-JY91d2YE
----------------------------------
Gamal Abdel Nasser, président égyptien, en 1953 2 minutes sur le voile et les islamistes, devant un public trié sur le volet:
http://www.youtube.com/watch?v=D-DZUnh8-Ro

Sympathique et charismatique, même s'il ne faut pas oublier le contexte: Nasser doit ridiculiser, décrédibiliser et diaboliser les islamistes qui sont, déjà, une force d'opposition potentiellement puissante contre lui.

Ensuite, que dit cette vidéo pour qu'elle intéresse près de 200.000 personnes sur youtube en 2 mois? Que Nasser en 1953 utilisait déjà l'argument du voile des femmes comme un argument polarisant de la société égyptienne, entre ceux qui voulaient l'OBLIGER et ceux qui voulaient la liberté de le mettre ou pas. Et aussi que les obscurantistes étaient déjà à l'oeuvre et que "même" Nasser était de "notre" côté, du côté de l'émancipation et de la modernité...

Ce qu'ils ne voient pas forcément est qu'aujourd'hui l'équation est inversée: la société (médiatique) française est polarisée entre ceux qui veulent INTERDIRE le voile et ceux qui veulent la liberté de le mettre ou pas, et que Nasser, en France, serait donc contre l'interdiction du voile!

Le bon sens: on n'oblige pas, et on n'interdit pas!!!
-------------------------------
Une fois n'est pas coutume, l'Internationale, la Marseillaise, Mélenchon et quelques copains à la Bastille:
http://www.dailymotion.com/video/xpmy3e_melenchon-a-la-bastille_news
-------------------------------
Des images du dernier concert de Gil Scott-Heron:
http://vimeo.com/39522761

Sharon Jones en acoustique:
http://www.guardian.co.uk/music/video/2012/mar/29/sharon-jones-dap-kings-new-shoes-video

Robin McKelle en acoustique:
http://www.dailymotion.com/video/xpq9ll_robin-mc-kelle-fairy-tale-ending-en-live-depuis-le-studio-72_music

Laura Mayne (de Native) chante Minnie Riperton:
http://www.youtube.com/watch?v=ChxcE1fyRYo
---------------------------
4 avril 22h45, 9 avril 11h00 et 20 avril 1h50 sur Arte: Black Power Mixtape
Ce documentaire retrace l'évolution du mouvement Black Power de 1967 à 1975 au sein de la communauté noire. Le film associe musique et reportages (des rushs en 16mm restés au fond d'un placard de la télévision suédoise pendant plus de trente ans), ainsi que des interviews de différents artistes, activistes ou musiciens qui sont des piliers de la culture afro-américaine.
http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=189946.html
Diffusé pendant une semaine ici:
http://videos.arte.tv/fr/videos/the_black_power_mixtape-6564426.html

6 avril, jour de l'arrivée des sidérurgistes de Florange, la « Marche de l'Acier vers Paris », aura lieu un concert gratuit place de Varsovie, juste à côté du Trocadéro, à 19h avec la participation de Zebda, Bernard Lavilliers, Pascal Douane, R.I.C, etc., après une prise de parole de l'Intersyndicale d'Arcelor Mittal!
http://lamarchepourlacier.wordpress.com

17 avril 20h au Théâtre 13: Concert de soutien aux actions culturelles de l'Orchestre de Chambre de Paris en Palestine
http://www.orchestredechambredeparis.com/a-la-une/single/article/mardi-17-avril-20h-concert-de-soutien-aux-actions-culturelles-de-lorchestre-en-cisjordanie.html

13 avril 2012 - 19 août 2012 au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris: CRUMB - De l'Underground à la Genèse
http://www.mam.paris.fr/fr/expositions/crumb

7 juin 19h30 au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris: Concert avec Les Primitifs du Futur, avec Dominique Cravic : guitare, chant ; Claire Elzière: chant ; Daniel Huck : sax, scat ; Daniel Colin : accordéon ; Jean-Michel Davis : percussions ; Jean-Philippe Viret : contrebasse ; Fay Lovsky : ukulélé, scie musicale, thérémine.

3 commentaires:

POP9 a dit…

Ahahaha, on s'régale, la zizique et Crumb en prime, merci bien.

Entre les Oreilles a dit…

Merci!

As-tu vu les annonces sur les "Black Power Mixtapes" et sur la "Marche de l'Acier vers Paris" que j'ai rajoutées à la dernière minute?

Dror

POP9 a dit…

Vu, remerci !