jeudi 21 juillet 2016

ELO#239 - L'orchestre de musiciens syriens


20 juillet 2016

J'ai déjà dit ça dans d'autres occasions, mais j'aimerais avoir la vie de Damon Albarn (ou celle de Daryll Hall, ou de David Byrne...), ces gens qui ont gagné suffisament d'argent pour ne plus travailler comme des cons, mais pour mettre leur passion, leur temps, leur argent, leur carnet d'adresse au service de la collectivité, musicale mais parfois aussi politique...

Ainsi, Damon Albarn fait venir à Londres un grand nombre de musiciens syriens pour créer un grand "orchestre de musiciens syriens", un concert événement et des duos avec d'autres stars, ses amis pour la plupart, qu'il a rencontrés en Afrique ou ailleurs.

Et ça donne ça:

THE ORCHESTRA OF SYRIAN MUSICIANS WITH DAMON ALBARN AND GUESTS, LIVE IN LONDON
Africa Express, Youtube, 25 Juin 2016

Deux heures de musique avec, pour invités:
à 20 minutes: Paul Weller et Seckou Keita
à 26 minutes: Faia Younan
à 30 minutes: Mounir Troudi
à 51 minutes: Damon Albarn et Bassekou Kouyaté
à 56 minutes: Bassekou Kouyaté et Seckou Keita
à 1 h et 15 minutes: Faia Younan
à 1 h et 26 minutes: Noura Mint Seymali
à 1 h et 32 minutes: Bu Kolthoum (avec un joli T-shirt Mohamed Ali!), Eslam Jawaad, et Malikah
à 1 h et 39 minutes: Rachid Taha (avec tout le monde)
-----------------------------------------
Back to the USA


De son côté, Barack Obama continue de trouver le moindre prétexte pour organiser des concerts à la Maison Blanche et s'éclater aux frais des contribuables (ce qui est beaucoup mieux que de financer Guantánamo, même s'il fait les deux).

Là c'était pour le 4 juillet, et voici Janelle Monae qui chante d'abord son Tightrope puis un Let's Go Crazy en hommage à Prince. Ensuite Obama nous délivre l'un de ces célèbres discours anti-racistes, puis une chanson pour sa fille. Qu'est-ce qu'il est mignon le dirigeant du pays le plus meurtrier du monde quand même?

Alan Vega est mort. Tout le monde a oublié le groupe Suicide, mais il a inspiré beaucoup de musiciens, et sa chanson Dream Baby Dream, par exemple, a été reprise par:

Bruce Springsteen:

Neneh Cherry:


Nouvel album, nouvelle chanson et nouveau clip pour l'un des héritiers de Prince, Maxwell: Lake by the Ocean

Et toujours à propos de Prince: une chanson engagée assez rare, et que j'avais ratée, mais qui est loin d'être sa meilleure: écrite à la veille du 1er janvier de l'an 2000, elle décrit sa vision confuse d'un monde en perdition parce qu'il s'est éloigné de dieu. 5 minutes et demi d'intro et 3 minutes et demi de chanson, et le clip qui avait été fait à sa demande, mais qui était depuis devenu introuvable, jusqu'à ce qu'il réapparaisse sur internet après sa mort. Pour les fans...

One Song, Prince, 1999:


Deux heures de concerts avec Ray Charles, d'abord en 1999 puis en 1993:
https://www.youtube.com/watch?v=ILRQST-kbN8&list=PL5kCjBbUtVeOfUKW60nwXC3i6rPJPBhWp&index=1

Et, un soir de beuverie en 2005, le rappeur ODB improvise une version ultra vulgaire de Don't Go Breaking My Heart, avec Macy Gray. Le disque sortira quand même sous le manteau et se trouve sur internet...
---------------------------------------
Art

De très beaux graffitis: Project Hoopoe is here to incite revolution through art
The Daily Vox, le 6 avril 2016
---------------------------------------
Documentaire

Octobre à Paris, réalisé par Jacques Panijel en 1962:

Entrevue avec son réalisateur en 2000:

La séance du dimanche : Octobre à Paris (1962)
Quartiers Libres, le 26 juin 2016
https://quartierslibres.wordpress.com/2016/06/26/la-seance-du-dimanche-octobre-a-paris-1962/

mercredi 13 juillet 2016

ELO#238 - Comme à la radio


13 juillet 2016

Ca fait chier que ce soit sur un site financé par Red Bull, mais on trouve un très joli article sur Brigitte Fontaine, et l'album qu'elle a enregistré avec des musiciens arabes et les musiciens de free jazz de l'Art Ensemble of Chicago exilés à Paris, Comme à la Radio:

Ce sera tout à fait comme à la radio
Clovis Goux, Red Bull Music Academy, le 28 juin 2016
http://fr.redbullmusicacademy.com/daily/2016/06/brigitte-fontaine-feature

L'album en question:
------------------------------------------------
Les découvertes de la semaine

Achetez le premier album officiel du Villejuif Underground, Le Villejuif Underground (un jeune groupe de rock de banlieue parisienne):
http://sdzrecords.bandcamp.com/album/le-villejuif-underground

En bonus track, au détour d'une chanson, le retour du racisme en Allemagne... In Dresden They've Been Dressin' In Black Again, live à Paris en 2015:

Découvrez aussi les oeuvres musicales et visuelles de la Nébuleuse d'Hima, un collectif d'artistes français:

La Rosée (2015):

Too Kind (2016):

Pour changer de style, un concert entier de l'Orchestre National de Barbes live à Rabat en mai 2016:

Et des émissions sur Gainsbourg à la radio:
https://www.franceinter.fr/emissions/les-feuilletons-radiophoniques-des-mfp
--------------------------------------- 
Vu qu'on reparle de Tony Blair:

Shoot the Dog, George Michael (2002):

-------------------------------
BD

Phulan Devi, reine des bandits
Pénélope Bagieu, Le Monde, le 13 juin 2016      
http://lesculottees.blog.lemonde.fr/2016/06/13/phulan-devi-reine-des-bandits
 

mercredi 6 juillet 2016

ELO#237 - Evolution de la musique arabe...

6 juillet 2016


Tour d'horizon des tubes de la musique arabe depuis un peu plus d'un siècle, résumé en un peu plus de 6 minutes, par Alaa Wardi, musicien saoudien d'origine iranienne, mise en ligne sur Youtube en avril dernier.

Avec des extraits de:
01) Lamma Bada par Toufic El Bacha
02) Zourouni Kouli Sanah Marah par Sayed Darwich
03) Aala Balad El Mahboub par Oum Kalthoum
04) Imta hatiraf par Asmahan
05) Ana Alby Dalele par Layla Mourad
06) Ahwak par Abdel Halim Hafez
07) La Mosh Ana Ely Abky par Mohammed Abd El Wahab
08) Albi ou moftaho par Farid El Atrash
09) Toba par Abdel Halim Hafez
10) Maqdeer par Talal Madah
11) Aantini Al Nay Wa Ghanni par Fairouz
12) Nezlet Aala Bustan par Abdo Moussa
13) Saat Saat par Sabah
14) Ana Am Behlam par Magida El Roumi
15) Lawlaki par Ali Hamida
16) Hala Beltaib Al Ghali par Mohammed Abdu
17) Nour El Ein par Amr Diab
18) Didi par Cheb Khaled
19) Ya Majnoun par Assala Nasri
20) Baddi Doub par Elissa
21) Alhamdela Shefnakom par Miami
22) Abdel Kader par Khaled
23) Raheeb par Abdel Majeed Abdallah
24) Sidi Mansour par Saber El Robaii
25) Youm Wara Youm par Samira Saeed
26) Sidi Wesalak par Angham
27) Akhasmak Ah par Nancy Ajram
28) El Wawa par Haifa Wehbe
29) Al Amaken par Mohammed Abdu
30) Ah Ya Lil par Shireen Abdel Wahab
31) Habebi Barchaloni par Hussain Al Jassmi
32) Tini Warwar par Jamila
33) Kun Ant par Humood Alkhudher
34) Zahgana par Hala Al Turk
35) Hala Brihat Hali par Al Anean
36) Ahebah Kolesh par Waleed Al Shami
37) Hawa par Balqees
38) Maziane Waer par Dounia Batma
39) Khamees par Rabeh Saqer
40) Safi par Asma Lmnawar
41) Lmaallem par Saad Lamjarred
---------------------------------------
Back to the USA

Mort de Sir Mack Rice, l'auteur du tube Mustang Sally, tellement écouté que des T-shirts sont sortis qui demandent "No Mustang Sally" dans les concerts!

Il est aussi l'auteur de Respect Yourself, le tube qui rendit les Staple Singers connus en dehors des cercles du gospel, et dont voici une version célèbre:

Pour les convaincre de l'enregistrer, Mack Rice leur avait proposé sa propre démo, pas mal non plus...
 
Le dernier titre, sympathique, de James Hunter (le britanique de Daptone), Something's Calling:

Please Send Me Someone To Love, le tube de Percy Mayfield (1950), chanté et joué au piano par Davell Crawford (en 2014):

Deux belles ballades, la première de Willie Tee, All For One, en 1962, et la deuxième de Count Willie (aucun rapport), I've Got To Tell You, en 1975...
----------------------------------------------
Un article en anglais sur Jackie Ormes, la première femme noire auteur de BD:
 
Glamorous And Bold: The Story Of The First Black Female Cartoonist
Blackthen, November 22, 2015

Et sourions un peu avec nos voisins du dessus:
Everyone's Upstairs Neighbors:

mercredi 29 juin 2016

ELO#236 - Magyd Cherfi


29 juin 2016

Le parolier de Zebda, Magyd Cherfi, est un drôle de personnage. Excellent poète, avec une culture militante incontestable, il a viré Soc' Dem' et dit tout le mal qu'il pense de Zebda dès qu'il en a l'occasion. Pourtant, il a besoin du groupe pour remplir la marmite, ses disques solo étant régulièrement des bides...

Magyd Cherfi tente pourtant le coup à nouveau en solo, avec ces deux nouvelles chansons... et il va se planter à nouveau, tant la musique est mauvaise! Ses paroles sont toujours aussi belles, mais toujours aussi molles, vu que ni Zebda ni Magyd Cherfi tout seul ne sont les glorieux révolutionnaires qu'ils ont été un jour:

Tu:

-------------------------------------
Back to the USA

Mavis Staples déchire avec Freedom Highway au festival de Coachella:

Jazz et soul dans une vidéo jouissive: Rachelle Ferrell et Ledisi, Summertime and much more (2012)

En 1998, Bobby Womack avait lui aussi réinterprété le classique de Gershwin, Summertime, avec The Roots, sur un album pour informer sur le SIDA, Red Hot + Rhapsody.

Avant de mourir Bobby Blue Bland avait fait un duo avec le rappeur Yo Gotti sur la chanson Ain't No Sunshine:

Suite des hommages à Prince sur la page qui lui est consacrée: Larry Graham, M, Erykah Badu, Bilal, Stevie Wonder, Maxwell, Janelle Monae, Sheila E., Mark Haynes...
---------------------------
Y a pas que les USA dans la vie

Du funk arabe pour cette musique d'un film algérien de 1973, Les vacances de l'Inspecteur Tahar, musique de Ahmed Malek...

Passionnant: Ces chinois qui ont fait le reggae
Jeremiah RFD, Killers Without Fillers, le 30 janvier 2016
------------------------------------------------
Et sourions avec l'Islamophobie: Breathe Easy
Bassem Youssef, Youtube, le 31 mai 2016


mercredi 22 juin 2016

ELO#235 - Aaron chez Daryll



22 juin 2016

Vous pouvez passer une heure avec la voix magique de Aaron Neville dans cette émission de Daryl Hall que j'adore: Live From Daryl's House

Daryl Hall, avec John Oates, avait un groupe à succès dans les années 1980. Il profite maintenant de son fric et de son temps libre pour inviter chez lui des artistes qu'il adore, jouer de la musique, manger avec eux et filmer le tout: le pied! Et en plus il partage ça avec nous...
----------------------------------------
Musique américaine

Deux heures d'hommage à Ray Charles (avec Yolanda Adams, Leon Bridges, Andra Day, Anthony Hamilton, Shelea Frazier, Brittany Howard, Demi Lovato, Sam Moore, Jussie Smollett, The Band Perry, Usher, Rickey Minor...) à la Maison Blanche, en février dernier. C'est le dernier concert de Barack Obama... à partir de 1h25 sur la vidéo suivante:

Shelea Frazier qu'on retrouvait déjà pour une musique de film en 2011 (Love Fell On Me), et avec Arturo Sandoval dans Anyone Who Had a Heart de Burt Bacharach and Hal David, à la Maison Blanche en 2012:


Une chanson de Ben Harper de 2014, sur les meurtres policiers racistes: Call It What It Is

Un groupe pakistanais, The Sachal Ensemble, s'attaque cette année au répertoire populaire américain, avec par exemple ce classique de 1973 de Allen Toussaint chanté pendant la première campagne de Barack Obama, Yes We Can Can, avec Bilal. Retour aux années 1970 avec The Meditation Singers (chanteuse: Laura Lee): Good Old Gospel Music

Enfin, l'émission du cubain Pánfilo invite Barack Obama:
---------------------------------
Back to France 

Keny Arkana sort un nouvel album court (un "EP") en écoute et téléchargeable à prix libre: Etat d'Urgence
https://www.etat-durgence.com/

Deux interviews:

Keny Arkana: « Sans un effort de bienveillance, la guerre civile nous attend »
Barnabé Binctin et Vladimir Slonska-Malvaud, Reporterre, le 17 juin 2016
https://www.reporterre.net/Keny-Arkana-Sans-un-effort-de-bienveillance-la-guerre-civile-nous-attend

Keny Arkana ou la vie sauvage
Matthieu Bidan, Tomas Statius et Pierre Gautheron, Street Press, le 17 Juin 2016
http://www.streetpress.com/sujet/1466331150-keny-arkana-interview-lacrim-marcos-zad
 


Du 24 au 26 juin, à La Parole Errante, 9 rue François Debergue à Montreuil (M° Croix de Chavaux): Festival de la CNT avec des débats (BDS le samedi 25 juin à 15h30), des projections de films, des concerts (Tarace Boulba, La Canaille, Serge-Utgé-Royo, La Rabia, Sanseverino...) etc.
http://www.cnt-f.org/festival-cnt/

mercredi 15 juin 2016

ELO#234 - Comme des mouches...


15 juin 2016

Siné, Prince, Mohamed Ali: mes héros tombent comme des mouches...

Sa proximité avec les musiciens était énorme, à commencer par Sam Cooke avec qui il avait voulu enregistrer un disque, mais Sam Cooke est mort avant:

En témoignent aussi toutes ces photos:







 




A propos du combat au Zaïre en 1974, trois films à voir:
Muhammad Ali, The Greatest, de William Klein (1974)
When We Were Kings, de Leon Gast (1996)
Soul Power de Jeffrey Levy-Hinte (2009)

Enfin, pour se souvenir de ce mec incroyable, politiquement génial et hyper drôle, ces citations traduites en français:

"Je suis si rapide que la nuit derrière, j'ai éteint la lumière dans ma chambre d'hôtel et j'étais dans mon lit avant que la pièce ne soit plongée dans l'obscurité."

"Je suis si méchant que je rend même les médicaments malades"

"Si un jour tu rêves que tu es en train de me battre, tu ferais bien de te réveiller et de venir t'excuser."

"La boxe, c'est juste un boulot. L'herbe pousse, les oiseaux volent, les vagues mouillent le sable, moi, je tabasse des gens."

"La boxe, ce sont de nombreux hommes blancs qui regardent deux hommes noirs se tabasser"

"Je sais que j'ai réussi alors que des masses de noirs vivent l'enfer, mais tant qu'ils ne sont pas libres, je ne suis pas libre"

Au serveur d'un restaurant sudiste qui lui avait dit "On ne sert pas de nègres ici": "Ça tombe bien, je n'en mange pas. Donnez-moi juste un café et un hamburger."

A un journaliste qui lui demandait, quelques jours après les attentats du 11 septembre 2001, quel effet cela lui faisait de partager sa religion avec Ben Laden: "Et vous, quel effet cela vous fait-il de partager la vôtre avec Hitler?"
   
"Ma conscience m’interdit d’aller tuer mon frère, ou certaines personnes à la peau plus sombre, des pauvres, des gens affamés dans la boue, pour la puissante Amérique."

"Mon ennemi est le peuple blanc, pas le Vietcong ou le peuple chinois ou japonais. Vous vous opposez à moi quand je veux la liberté. Vous vous opposez à moi quand je veux la justice. Vous vous opposez à moi quand je veux l’égalité. Vous ne levez même pas le petit doigt pour moi en Amérique pour mes croyances religieuses, et vous voudriez que j’aille quelque part et combattre, alors que vous ne bougerez pas quand il s’agit de défendre mes droits ici même."

"Pourquoi devraient-ils me demander de mettre un uniforme et d’aller à 15 000 km de chez moi larguer des bombes et des balles sur des basané-e-s au Vietnam, alors que les Noir-e-s à Louisville sont traité-e-s comme des chiens et privé-e-s de leurs droits humains les plus basiques ? Non, je ne vais pas à 15 000 km de chez moi pour aider à assassiner et brûler une autre nation pauvre juste pour poursuivre la domination des maîtres d’esclaves blancs sur les peuples basanés du monde entier. Ceci est le jour où ces maux doivent cesser. On m’a averti que le fait de prendre une telle position me coûterait des millions de dollars. Mais je l’ai dit une fois et vais le dire à nouveau. Le véritable ennemi de mon peuple est ici. Je ne vais pas déshonorer ma religion, mon peuple ou moi-même en devenant un outil pour asservir ceux qui se battent pour leur propre justice, la liberté et l’égalité. […] Si je pensais que la guerre allait apporter la liberté et l’égalité aux 22 millions des miens, ils n’auraient pas à me convoquer, je m’enrôlerai dès le lendemain. Je n’ai rien à perdre en défendant mes convictions. J’irai donc en prison ? Et alors ? Nous avons été en prison pendant 400 ans."

"On attend de moi d'aller à l'étranger pour aider à libérer des gens dans le Sud Vietnam, alors que pendant ce temps mon peuple ici est brutalisé, oh que non! Je voudrais dire à ceux d'entre vous qui pensent que j'ai beaucoup perdu que j'ai tout gagné. J'ai une conscience libre et claire. Et je suis fier. Je me réveille heureux, je vais au lit heureux, et si je vais en prison, je vais aller en prison heureux"

"Je voudrais qu’on se souvienne de moi comme d’un homme qui a remporté le titre des poids lourds à trois reprises, qui avait de l’humour et qui a traité tout le monde avec justice. Comme un homme qui n’a jamais regardé avec condescendance ceux qui levaient les yeux vers lui. Comme un homme qui s’est battu pour ses croyances. Comme un homme qui a voulu unir toute l’humanité à travers la foi et l’amour. Comme un homme qui s’est battu pour l’égalité. Et cela ne me dérangerait même pas que les gens oublient à quel point j’étais beau gosse"
----------------------------------------
Vidéos

Malika Tirolien rend hommage à Michael Jackson et à Prince le 27 mai 2016 à Upstairs, Montréal:

J'y faisais déjà allusion en janvier et en octobre 2014... 

Elle sera également en concert gratuit au festival de jazz de Montréal le 3 juillet à 20h et 22h...

Sharon Jones enregistre ce titre méconnaissable des Allman Brothers Band, Midnight Rider, au départ pour une pub, mais en voici la version complète:

S'il n'y a pas eu de chronique la semaine dernière, c'est que j'étais en vacances à New-York. Mais je vous ai rapporté ça: Sharon Jones, le 8 juin 2016 au "BRIC Celebrate Brooklyn! Festival", Prospect Park, New-York:

Sharon Jones, le 16 avril 2016 à Seattle:

Elle sera également en concert gratuit au festival de jazz de Montréal le 29 juin à 21h30

Excellente interview d'un non moins excellent rappeur, Rocé: « Noyer le poisson dans l’identité »
Ballast, le 26 mai 2016

Dans laquelle il cite cette excellentissime interview de l'incroyable Black Panther, Ahmad Rahman: « La victoire est dans la lutte ». La boucle est bouclée avec Mohamed Ali...
Thomas Frontline, Quartiers XXI, le 30 novembre 2015

Pour finir sur une note romantique, une superbe ballade au titre éminemment classique, I Love You, par Eddie Holman sur son premier disque éponyme sorti en 1969...
-----------------------------------------
Et sourions avec le contrôle des musulmans (Mohamed Ali, encore...):
Le moment Meurice, Youtube, le 17 mai 2016

mercredi 1 juin 2016

ELO#233 - David Bowie encore




1er juin 2016

Un hommage à David Bowie a été rendu au Carnegie Hall après sa mort (avec Cyndi Lauper, HoLY HoLY, Robyn Hitchcock, Laurie Anderson, Gogol Bordello, Debbie Harry, Matt Katz-Bohen, Joseph Arthur, The Mountain Goats, Michael Stipe, Karen Elson, J. Mascis, Sean Lennon, Bettye LaVette, Perry Farrell, Cat Power, Ann Wilson, Pixies, Rickie Lee Jones, Jakob Dylan, The Flaming Lips...).

Pas mal raté à mon avis, mais on peut sauver les performances de Michael Stipe - Ashes to Ashes:

de Bettye Lavette - It Ain't Easy:

et de Cat Power - Five Years:

En 2009, Bojan Z. lui rendait un meilleur hommage de son vivant avec sa reprise jazz de Ashes to Ashes:
----------------------------------

Encore de la musique avc une très belle chanson du nouveau disque de Michael Kiwanuka (pas encore sorti), Love and Hate:

Musique et politique avec Notre Dame des Oiseaux de Fer, chanté par Mathieu Hamon, Bertrand Cantat, Emily Loizeau, Marthe Vassallo, Delphine Coutant, Ana Igluka, Mouss et Hakim, Sylvain GirO, Sanseverino et André Minvielle...

Deux heures et demi de concert de Maceo Parker en Pologne début mars 2016.

Une heure avec The Pretenders en live acoustique, 1995 (avec Damon Albarn en guest à la fin!):

Chanson (aux paroles féministes) chantée par The Pretenders, mais en voici la version originale: Thin Line Between Love and Hate par The Persuaders, et une autre version par le groupe de reggae Black Slate.
----------------------------------------------------------
Le nouveau Siné Mensuel vient de sortir, le premier après la mort de Siné...

Tanx mise à nu
Yves Frémion, Le Monde, le 27 mai 2016
http://bandedessinee.blog.lemonde.fr/2016/05/27/tanx-mise-a-nu/

Un jour, mon Prince reviendra
Eric Sintès, Gonzai, le 26 mai 2016
http://gonzai.com/un-jour-mon-prince-reviendra/
------------------------------------------------------------------------
Pour sourire un peu:
Il y a de l’eau sur Mars. Mais y a-t-il une forme de vie intelligente sur Terre ?

Et la photo du bébé:

mercredi 25 mai 2016

ELO#232 - Orelsan, les femmes et youtube


25 mai 2016

Je suis mal à l'aise sur le sujet d'Orelsan, et je ne m'étendrai pas. D'un côté, il ne fait pas de doute que les paroles incriminées des chansons d'Orelsan sont sexistes, et que la légereté avec laquelle il parle de violences faite aux femmes contribue à leur oppression. D'un autre côté, je vois dans certaines des attaques contre Orelsan des ressemblances frappantes avec les attaques contre le rock'n'roll des années 1950. Quand Orelsan est relaxé par la cour d'appel de Versailles en février dernier, j'entends de vieux blancs (oui, la couleur de peau est importante ici aussi) qui dénoncent le rap comme de la musique de sauvages et de malotrus.

Le sexisme de Léo Ferré ou de Jacques Brel n'est pas dénoncé aussi violemment, et j'ai bien peur que si, de plus, Orelsan avait été noir, le tribunal n'aurait pas trouvé autant de circonstances atténuantes (se souvenir du parcours judiciaire de Hamé par exemple).

Je préfère donc attaquer Youtube, pour complicité de banalisation des propos sexistes d'Orelsan. En effet, son clip Saint Valentin, présent sur Youtube depuis 2007 n'a jamais été censuré, ni même été accompagné d'un avertissement ou de limitation aux majeurs.

En revanche, la réponse du groupe féministe C.L.I.T, postée sur Youtube le 8 mars 2016, a été censurée au bout de deux jours pour « contenu sexuellement explicite », puis a été remise en ligne avec un avertissement et une limitation de son visionnage aux majeurs!

Voici donc ce clip sur vimeo:

A ce propos, voici la playliste de la manif féministe de mars dernier:

Et une autre playlist, de femmes chanteuses de reggae, The Best Of Studio One Women:
----------------------------------------------
Un clip pour la nouvelle chanson de Charles Bradley, Ain't It A Sin:

Une heure avec Roy Ayers à Amsterdam l'été dernier.

I Forgot to be Your Lover, une magnifique chanson de William Bell, qui commence par la phrase "Have I told you lately that I love you", dont Van Morrison fera une chanson...

La vie de la chanteuse Betty Davis mise en BD par Pénélope Bagieu sur son blog dans Le Monde.

A propos de la bande dessinée Quoi de plus normal qu'infliger la vie? d'Oriane Lassus, voici une interview...

Et pour sourire, DJ Jesus: