mercredi 3 février 2016

ELO#216 - Jowan Safadi


3 février 2016

Jowan Safadi est un Palestinien, mais il chante cette chanson en hébreu (à part un passage en arabe) car il s'adresse aux Sépharades, aussi appelés Mizrachim, Juifs d'Afrique du Nord, ou Juifs Arabes.

Etre un arabe, Jowan Safadi, 2015

Cette chanson a été évoquée dans un article (en anglais) de Mondoweiss. Il y compare les Juifs arabes à ces homosexuels qui ont honte d'avouer qu'ils le sont, mais il termine sur un constat sans appel: vous êtes en Palestine! Voir les paroles traduites en français ci-dessous:

Les homophobes les plus radicaux
Sont les plus gay à l'intérieur
Les Mizrachi Arabophobes
Sont des Arabes eux-mêmes
Qui ont juste peur
Et préfèrent rester clandestins
Parce qu'ils savent, mieux que quiconque
Que d'être un Arabe n'est pas terrible

C'est difficile d'être un Arabe
C'est vraiment difficile, demandez-moi
Comment peut-on être noir
Sous la domination des riches et des blancs
Dans l'Etat raciste

Sépharades ou Mizrachim
Un jour étaient Arabes aussi
Ils ont changé leurs noms
Pour changer leur destin
Parce qu'ils savent, mieux que quiconque
Ils l'ont payé de leur propre sang
Ils l'ont appris sur leur propre peau

Écoute-moi, mec
Tu dois savoir d'où tu viens
Et où tu vas
Et ce que tu vas trouver
Debout dans les rues et scandant Mort aux Arabes et d'autres merde
Tu es un homme arabe encore plus baisé que moi

Hey toi, l'Arabe importé
Ecoute ce que l'Arabe local te dit
Vous avez été traînés ici
Pour prendre ma place

C'est difficile d'être un Arabe
C'est vraiment difficile, demandez-moi
Comment peut-on être noir
Sous la domination des riches et des blancs
Sur la terre de Palestine

Une autre chanson, avec Tamer Nafar (de DAM): Awal Bawal

----------------------------------------------------

Un duo de 2008 entre Mahmood Jrere (de DAM) et Shadia Mansour: Bade Salam

Et deux best of de la musique arabe de 2015:

mercredi 27 janvier 2016

ELO#215 - Aretha, encore et toujours



27 janvier 2016

L'immense auteure de chansons (et interprète) Carole King a été récompensée par une médaille du gouvernement américain (Will You Still Love Me Tomorrow, You’ve Got a Friend et d'autres). Comme le veut la tradition, un concert est alors organisé au Kennedy Center, où d'autres artistes lui rendent hommage.

La plus célèbre interprète de son titre You Make Me Feel Like A Natural Woman, Aretha Franklin, est venue réinterpréter sa chanson (le 6 décembre 2015), jouant même le début au piano -chair de poule assurée-, et terminant en feu, avec une salle débout, Carole King et Barack Obama essuyant des larmes...

----------------------------------

Version jazz funk du tube de Michael Jackson, Thriller, entièrement joué en re-re, monté et filmé par Axel Haddad:


Version dub du Jammin de Bob Marley, remixée par Mad Professor
---------------------------------------------

Les pires images de 2015 de janvier et de décembre 2015...


FIBD d'Angoulême 2016: organisateurs sexistes aujourd'hui, complices de l'apartheid hier, mais voici maintenant une victoire contre l'entreprise israélienne Sodastream de la Campagne BDS en France... l'année 2016 commence bien:

Victoire ! Le Festival de BD d’Angoulême abandonne Sodastream
Campagne BDS France, 13 janvier 2016
http://www.bdsfrance.org/victoire-le-festival-de-bd-dangouleme-abandonne-sodastream/

vendredi 22 janvier 2016

ELO#214 - David Bowie





22 janvier 2016

Bon, je dois avouer que j'avais compris, depuis la mort de Lou Reed, que les héros du rock n'étaient pas immortels, contrairement à ce qu'ils avaient réussi à me faire croire jusqu'alors. Je sais même qu'après David Bowie, il y aura Bob Dylan, Keith Richards, Mick Jagger et les autres... Heureusement, il y a youtube!

Il commence en 1964-1965 avec un dique de soul-blues, eh oui, en chantant et jouant du saxophone sur I Pity The Fool, une reprise du classique de Bobby Blue Bland:

En 1972 sort son chef d'oeuvre, The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars, puis il part en tournée et il en sort un film en 1973, Ziggy Stardust And The Spiders From Mars, d'où sont tirés les extraits suivants:

Moonage Daydream:


My Death:


Pour ses 50 ans, David Bowie organise un concert au Madison Square Garden de New-York, avec plein de copains (Frank Black, les Foo Fighters, Dave Grohl, Robert Smith, Sonic Youth, Gail Ann Dorsey, Lou Reed, Billy Corgan...). On peut en tirer ces deux extraits:

Under Pressure avec Gail Ann Dorsey:


Dirty Boulevard avec Lou Reed:

Pour des raisons de santé, sa tournée de 2004 sera la dernière. Les morceaux suivants en sont extraits:

Heroes:


Suffragette City / Ziggy Stardust:

En 2005, le chanteur brésilien Seu Jorge sort un disque entier de morceaux repris de David Bowie: The Life Aquatic Studio Sessions

En mars 2015, la Philharmonie de Paris rend hommage à David Bowie, avec ses plus grands tubes réinterprétés par d'autres.

En novembre 2015, Eric Le Lann reprend Life on Mars:

David Bowie meurt en janvier 2016, juste après la sortie de son dernier album et de son dernier clip, légèrement prémonitoire, Lazarus:

Hommage posthume par Arcade Fire et le Preservation Hall Jazz Band:

Hommage posthume de Bruce Springsteen, Rebel, Rebel:
--------------------------------------------

C'est l'hécatombe en ce moment, Blowfly vient de mourir, je vous en avais parlé ici, et Funk U publie à cette occasion une interview déjantée...

Et encore un morceau d'Allen Toussaint, mort il y a quelques mois, Freedom for the Stallion

mercredi 20 janvier 2016

ELO#213 - Otis Clay


20 janvier 2016

Mort la semaine dernière d'Otis Clay, l'un des derniers grands chanteurs de soul des années 1960:

I Believe (1964) - On commence avec du Gospel

Trying To Live My Life Without You (1972) - Un de ses rares succès à la télévision


Stormy Monday Blues / Baby What You Want Me To Do (1983) - Une super jam au Japon


Love Is In Need Of Love Today (1993) - Reprise de Stevie Wonder sur son disque Walk a Mile in My Shoes

I Can Take You To Heaven Tonight (1995) - Un slow typique de ceux qu'il appréciait


A Nickel and a Nail (2009) - Le tube de son copain OV Wright


Got to get back to my baby (2011) - En guest star avec les Bo Keys


Une heure à Porretta en 2012 (vous pouvez sauter les 11 premières minutes).

When The Gates Swing Open / A Change Is Gonna Come (2015) - On finit avec un Gospel qu'il a souvent chanté aux enterrements des autres, ici celui de BB King l'été dernier, à tel point que pour son propre enterrement, ils ont préféré passer sa version à lui plutôt que de demander à quelqu'un d'autre de le chanter...

---------------------------------------------

A ce propos, un hommage à BB King par Van Morrison et Buddy Guy: Flesh and Bone
----------------------------------------------
Et mes trois dernières chroniques dans le Psikopat:



lundi 18 janvier 2016

ELO#212 - Nouvelle année, nouvelle formule - Palmarès 2015


18 janvier 2016

Une nouvelle année commence, j'habite maintenant à Montréal, et je suis un peu frustré par ce blog qui commence à se perdre dans des identités multiples, purement musical, lié à la bande dessinnée, puis à la politique. Petit à petit, les chroniques sont devenues trop touffues et se sont espacées dans le temps. 

Comme une bonne résolution, j'ai décidé de tenter une nouvelle formule, avec des chroniques plus recentrées sur la musique, consacrées à un seul sujet (que je mettrai à jour même après la publication de la chronique), plus courtes, et (je vais essayer) plus fréquentes...

Je commence quand même avec le traditionnel Palmarès 2015


Mon disque de soul préféré: The White Man Made Me Do It, du vieux Swamp Dogg, toujours en forme

Pas mal non plus:
Mavis Staples - Your Good Fortune (un disque très court, mais très bon)
Bettye Lavette - Worthy (bon concert aussi)
Wilson Pickett - Live in Japan (réédition d'un disque de 1974, très bon concert qui fait office de "best of")

Mon concert de soul préféré: Kalmunity Vibe Collective à Montréal



Mon disque de rap préféré: comme tout le monde, To Pimp a Butterfly, de Kendrick Lamar

Pas mal non plus:
D'Angelo - Black Messiah (du rap, mais pas que, un disque complexe qui prend du temps à s'apprécier)
Guts - Hip Hop After All (disque sympa de ce français, mais concert pourri)

Mon disque de pop préféré: The Third, de Kitty, Daisy and Lewis (plein de styles différents, très sympa)

Pas mal non plus:
Patti Smith - Depravity (un concert de 1975 longtemps resté pirate et enfin sorti en CD)

Deux bons disques de jazz et de blues, mais encore mieux en concert:
Eric Le Lann - Life on Mars
Eric Bibb et Jean-Jacques Milteau - Lead Belly's Gold
 
Mon disque préféré d'ailleurs: Rebirth, la reformation du groupe malien mythique, Les Ambassadeurs 

Pas mal non plus: 
La compilation "Palestine" dans la collection "The Rough Guide To The Music Of"...
Et deux bons morceaux de musique arabe de 2015, dans des styles pas forcément attendus, Every Land par 47 Soul et Triangle par Aya Metwalli
--------------------------------------


Devenue présidente de la République après la démission surprise de François Hollande, la présidente Océanerosemarie présente ses vœux pour 2016
Médiapart, Youtube, le 30 décembre 2015


mercredi 23 décembre 2015

ELO#211 - Le Worst Of de l'Etat d'Urgence


Mercredi 23 décembre 2015

L'Etat d'Urgence est le prétexte a des abus innombrables recensés ici. Parmi ceux-ci, ceux qui m'ont paru les plus hallucinants, de véritables glissements vers le fascisme:

Des camps pour les Fichés S : Manuel Valls demande l’avis du Conseil d’État
Lundi matin, le 7 décembre 2015

Etat d’urgence : un assigné en garde à vue pour avoir assisté à son référé-liberté
Laurent Borredon, Le Monde, le 8 décembre 2015

Interpellations à Tours Nord : après avoir été semés par un scooter, « les policiers étaient déchaînés »
La Rotative, le 10 décembre 2015

Islamophobie, sexisme: les flics se lâchent pendant la perquis' d’un foyer pour femmes
Heïdi Truong, Street Press, le 11 Décembre 2015

Etat d’urgence: trois semaines d’assignation à résidence pour une « méprise »
Luc Leroux, Le Monde, le 11 décembre 2015       

Habib: perquisitionné, frappé par la police et assigné à résidence
Observatoire de l’état d’urgence, le 17 décembre 2015

129 ! L’histoire de l’homme sur la photo
Observatoire de l’état d’urgence, le 18 décembre 2015


Suite aux attentats, certains hésitent à critiquer l'Etat d'Urgence car, malgré ses abus, "il faut bien faire quelque chose". Heureusement, ce n'est pas le cas de Siné Mensuel qui se lâche sur l'Etat policier dans son dernier numéro de décembre 2015 que je vous recommande chaudement. Et tant qu'à passer chez le marchand de journaux, je vous conseille aussi le Psikopat de décembre qui est aussi très réussi...

A ce propos, Siné est à l'hopital où il retrouve sa verve:

L’hippopotame rôdait depuis quelques mois dans ma chambre
Siné, Siné Mensuel, le 23 décembre 2015

Et voici deux bons textes de "rescapés du Bataclan":

Me prendre une balle ne m'a pas rendu con, pas la peine de le devenir pour moi
Elmomo, Fier Panda, le 7 décembre 2015

La liberté est le plus difficile des devoirs
Amandine, Le Monde, le 21 décembre 2015
--------------------------------------------
Echec à la guerre


Avec 60% de Français qui votent à droite, dont la moitié pour le Front Nazional, l'Etat d'Urgence, la guerre qui se généralise et le dérèglement climatique, la fin du monde ne va pas être une partie de plaisir (cela dit, avec 17°C à Noël à Paris, on va au moins mourir bronzés...). Alors, pour espérer changer le cours des choses, ou au moins pour ne pas regretter de n'avoir rien fait, une pétition:

Nous refusons la guerre

Quatre minutes sur les migrants:


--------------------------------------------
Images

4000 de ces poupées palestiniennes ont été saisies aux douanes israéliennes:


La carte de Noël de la députée républicaine américaine du Nevada, Michele Fiore, qui pose avec sa famille:


Les "promotions" de Noël:


Le collège épiscopal de Lleida s'est choisi un nouveau logo:


La Une du Monde sur internet le 21 décembre dernier:


-----------------------------------------------
Chansons de Noël

Merry Christmas Mr. Brown (Aloe Blacc)


Inhabituel pour ce chanteur, cette chanson est éminemment politisée, liant les assassinats de noirs américains par des policiers aux attentats de Paris, pour déplorer un Noël triste pour de nombreuses familles endeuillées...

Someday At Christmas (Stevie Wonder et Andra Day)


Ecoutez le disque de Noël de Sharon Jones ici. Assez inégal, mais il y a de bons moments, White Christmas en rock'n'roll, Silent Night en blues ou World of Love avec un superbe Binky Griptite au chant. Quant aux paroles de Big Bulbs, écrites par Saun, elles méritent leur poids en marrons glacés...

Quelques titres ici en live, avec justement Silent Night, Eight Days Of Hanukkah et Big Bulbs...
-------------------------------
Musique


Le nouveau disque de Rafeef Ziadah, We Teach Life, vient de sortir et il est disponible ici...

Ibrahim Maalouf reprend Girls Run The World, de Beyoncé, que je ne trouve pas extraordinaire, mais le clip est vraiment pas mal:



Charles Bradley reprend Change, du groupe de hard rock anglais de Ozzy Osborne, Black Sabbath:



Le Hot 8 Brass Band reprend Sexual Healing, de Marvin Gaye:


Jeff Buckley en 1995, deux moments intéressants: Last Goodbye, enregistrée au Bataclan, et il interpelle le public à la fin: "vous n'avez pas trop chaud? parce que hier, à Toulouse, ils tombaient comme des mouches, et ça ne vaut pas le coup...". Et puis Hallelujah, enregistrée juste après les essais nucléaires décidés par Chirac dans le Pacifique, il y engueule la France pour, déjà, son militarisme:


Brûlez votre télé nous rappent Rocé et Dee Nasty, dans Pour Même Pas Un Billet, et Bad Girl, pleure Lee Moses en 1967...

vendredi 4 décembre 2015

ELO#210 - A bas l'Etat policier




Vendredi 4 décembre 2015

Témoignages hallucinants:

Un jeune couple interpellé, seuls les flics ont entendu le mot « Daech »
Benoît Le Corre, Rue89, le 29 novembre 2015

Etat d’urgence: « S’ils sont venus chez vous, c’est qu’il y a quelque chose »
Laurent Borredon, Le Monde, le 29 novembre 2015

Perquisition à Clichy-sous-Bois : «Madame, désolé, on s’est trompé»
Carole Sterlé, Le Parisien, le 29 novembre 2015

Commentaire de Dominique Grange:


---------------------------------
Après les attentats


En janvier, il fallait défiler avec Netanyahou, mais Marine Le Pen n'était pas la bienvenue dans le cortège. En novembre, il faut pleurer et pavoiser aux Invalides aux côtés de Marine Le Pen. Quelle année...

Lu sur le net: "On devrait prêter Guéant et Balkany à Daesh. Dans 6 mois les caisses sont vides". Et: "C'est là que tu vois que les terroristes ont une vie de merde, le mec loue la dernière voiture de sa vie, il prend une Polo."

On parle enfin un peu de Syrie, mais du coup encore moins du reste du monde, et en particulier du Yémen. D'une part parce que là bas, les salops ce sont nos copains les saoudiens (encore!), avec nos armes (encore!!). D'autre part, parce qu'on s'en fout tant qu'il n'y a pas d'attentats en France qui viennent du Yémen... ce qui revient à oublier que les Frères Kouachi se réclamaient d'Al Qaida au Yémen! Alors retenez qu'au Yémen, une coalition de mercenaires payés par l'Arabie Saoudite mate férocement une rébellion chiite, en bombardant sans discernement des civils comme si c'était la bande de Gaza (au moins 300 morts civils depuis 4 mois), et ne vous étonnez pas le jour où ce conflit fera des étincelles qui blesseront aussi des occidentaux...

Commentaires des Bérus:


Dans ce concert militariste, encore quelques voix pour une paix juste, pour compléter la liste de la chronique précédente:

Sortir de la violence
Ivar Ekeland, AURDIP, le 23 novembre 2015

A qui sert leur guerre ?
Ludivine Bantigny historienne, Emmanuel Barot philosophe, Jacques Bidet philosophe, Déborah Cohen historienne, François Cusset historien des idées, Laurence De Cock historienne, Christine Delphy sociologue, Cédric Durand économiste, Fanny Gallot historienne, Eric Hazan, Sabina Issehnane économiste, Razmig Keucheyan sociologue, Marius Loris historien, poète, Marwan Mohammed sociologue, Olivier Neveux historien de l’art, Willy Pelletier sociologue, Irène Pereira sociologue, Julien Théry-Astruc historien, Rémy Toulouse éditeur, Enzo Traverso historien, Libération, le 24 novembre 2015

Ces "intellectuels" qui repartent en croisade
Gildas Le Dem, Regards, le 28 novembre 2015

En Espagne et en Angleterre, manifestations contre la guerre en Syrie
Le Monde.fr avec AFP, le 28 novembre 2015

Pas en notre nom
Espagne, le 28 novembre 2015

Stop à l’état d’urgence et à l’interventionnisme français
Survie, le 1er décembre 2015

De Bagdad à Paris : pas de paix sans justice !
Zahra Ali, Quartiers XXI, le 2 décembre 2015

« La France est en guerre » : alors lançons un processus populaire de paix
Stéphane, Indymédia Grenoble, le 3 décembre 2015

Quelques affiches féministes et antimilitaristes:


Commentaires de Sandra Nkaké et Mélissa Laveaux:


Ecrit en 2005, ce blues anti-guerre et néanmoins pro-vétérans, comme seuls les américains savent les faire, Twenty, par Robert Cray:


--------------------------------
COP21

Le plus important aujourd'hui devrait être la COP21 et la lutte contre le changement climatique. En effet, sans réchauffement climatique, il n'y aurait pas eu des dizaines de Parisiens aux terrasses de café un 13 novembre à 21h30...

Quelques affiches détournées dans Paris:

Les rois du pétrole:

L'hymne de la COP21, écrit en 1975 (ici version de 2006), Only so much oil in the ground de Tower of Power:


--------------------------------
Humour


Siné : « J’attends toujours la révolution ! »
Julien Le Gros, The Dissident, le 18 septembre 2015

Documentaire sur Hara Kiri en deux parties:

Première partie:


Deuxième partie:

Hollande vs. Kaamelott (réalisé avant les attentats):


-------------------------------------
Palestine


Vous avez suivi les succès politiques, accompagnés des problèmes judiciaires et financiers de la Campagne BDS France? Du coup ils ont besoin de soutien:

Pour la fin de l’apartheid israélien, soutenez la campagne de boycott !
Campagne BDS France, le 30 Novembre 2015
---------------------------------------
Musique

Décès de Cynthia Robinson à 70 ans, la trompettiste et chanteuse de Sly and the Family Stone. L'occasion de la revoir, pourtant en forme, il y a à peine 6 mois, lors d'un concert à Vienne (en France)...

Concert aussi de Allen Toussaint à Bâle en 2015, quelques jours avant sa mort. Et une interview de 1988:


Vidéo de saison pour Sharon Jones, White Christmas:


Duo d'Erykah Badu avec Robert Glasper:


Strange Fruit, de Billie Holiday, par Jill Scott en 2015:


Four Women, de Nina Simone, par Lisa Simone, Dianne Reeves, Lizz Wright et Angélique Kidjo en 2009:


Meeli, par 47 Soul et Bleed Me Dry, par Aaron Parnell Brown (2015). Helm, de Tamer Abu Ghazaleh, une reprise en arabe et en 2010 de Hasta Siempre, et Keep Me Praying On, des Swan Silvertones, une reprise en gospel et en 1981 de You Keep Me Hanging On...

Et le deuxième disque de Emasculation: Te castrer au second degré...
--------------------------------
Agenda


4 décembre Pan Piper: Collectif 13

7 décembre Point Ephémère: FFF, Camille Bazbaz et ITHAK

Du 8 décembre au 17 janvier à la Maison des Métallos (94 rue Jean-Pierre Timbaud, P11): Palestine, avec des débats, des expositions, des films et une pièce de théâtre

10-11 décembre Sunside: Martial Solal (piano) et Dave Liebman (saxophone)

19 décembre 19h15 Théâtre de Chaillot: Rocio Molina, gratuit

20 décembre 17h: La Bellevilloise: Gilles Peterson

dimanche 22 novembre 2015

ELO#209 - Vos guerres : Nos morts


Dimanche 22 novembre 2015

La tuerie de Charlie Hebdo avait pu laisser penser qu'elle résultait d'une guerre entre les musulmans du monde entier et la civilisation occidentale, et en avait fait négliger la dimension  géopolitique (guerre avec la Syrie, l'Irak, le Yémen...), alors qu'elle était pourtant revendiquée par les tueurs.

Cette fois ci, elle est évidente, et l'on s'aperçoit que la politique guerrière de François Hollande en Irak et en Syrie (sans parler du Mali, de la Centrafrique et du plan Vigipirate des Caraïbes) n'a réglé ni les problèmes des Irakiens, ni ceux des Syriens, et qu'elle complique sérieusement ceux des Français.

Même si je n'aime pas les appels à la guerre, l'instauration de l'Etat d'urgence, la restriction des libertés publiques et de la démocratie, et une dérive qui ne fait que jeter de l'huile sur le feu, je préfère cette rhétorique, qui vise un ennemi extérieur (qu'on n'arrivera pas à vaincre comme ça, mais c'est une autre histoire), plutôt qu'une stigmatisation d'un ennemi intérieur, qui rendrait difficile la vie de nos concitoyens à la couleur de peau foncée.

Solidarité avec Baga, Nigéria (janvier, 2000 morts), Tunis, Tunisie (mars 2015, 24 morts), Hassaké, Syrie (mars, 54 morts), Sanaa et Sa'dah, Yemen (mars, 142 morts), Garissa, Kenya (avril, 152 morts), Sousse, Tunisie (juin 2015, 39 morts), Khan Bani Saad, Irak (juillet, 115 morts), Ankara, Turquie (octobre 2015, 102 morts), Charm el-Cheikh, Egypte (octobre 2015, 224 morts), Palestine (octobre, 75 morts), Beyrouth, Liban (novembre 2015, 43 morts), Bamako, Mali (novembre 2015, 21 morts). Vos guerres : nos morts. Ce slogan avait déjà été entendu en Espagne en 2004. Vos guerres: no more!


Dans les archives:

Ancien combattant, Zao (1984)


La Stratégie du Choc, Naomi Klein (2007)

Ce soir ou jamais, Dominique de Villepin (2014)



Revue de presse du camp pacifiste:

On entend partout des appels à l'union nationale derrière nos troupes en guerre contre Daech. Il existe quand même quelques voix isolées qui appellent à la paix, et à la recherche de solutions de long terme. Ces voix, rassemblées, pourraient constituer un front pacifiste et une alternative quand on aura compris que la guerre éternelle n'est pas la meilleur solution. Il est temps pour cela de compter ses troupes...

Vos guerres, nos morts, Julien Salingue, le 14 novembre 2015

Raison garder, Orient XXI, le 14 novembre 2015

Se sortir de la guerre, Roger Martelli, Regards, le 14 novembre 2015

Pierre Conesa: « Au Moyen-Orient, c’est nous qui avons déclaré la guerre », Hassina Mechaï, Middle East Eye, le 14 novembre 2015

Terrorisme: notre irresponsable part de responsabilité, Le Yéti, Politis, le 15 novembre 2015. Deux jours après, le Yéti se faisait virer de Politis...


Le retour du boomerang, Jean-François Bayart, Libération, le 15 novembre 2015

Ebriété guerrière, Le Monde Diplomatique, le 17 novembre 2015

Le courage de construire la paix, William Martinet (président de l'UNEF), Médiapart, le 17 novembre 2015

Terreur partout, humanité nulle part, Thomas Serres, Jadaliyya, le 17 novembre 2015

Faire face à la terreur suppose de répondre à ses causes, Taoufiq Tahani, Médiapart, le 20 novembre 2015


Et trois autres textes que j'ai trouvé intéressants:

Comment j’ai appris que j’étais fiché « S », Anonyme, Paris Luttes Info, le 17 novembre 2015

Nos lendemains finiraient peut-être par chanter moins faux, Siné, Siné Mensuel, le 18 novembre 2015

Lettre à ma génération: moi je n'irai pas qu'en terrasse, Sarah Roubato, Médiapart, 20 novembre 2015



"Ne doutez jamais du courage des Français. Ce sont eux qui ont découvert que les escargots étaient comestible". Doug Larson

“Si on arrive à convaincre les Chinois que les couilles des djihadistes sont aphrodisiaques, dans deux ans le problème est réglé”. Anonyme
----------------------------------
Femmes

Dans le métro, des pubs pour Air BnB, une façon de gagner de l'argent avec son appartement. A quoi pourrait servir cet argent? Tout dépend si vous êtes un homme ou une femme, selon Air BnB:


Toujours à propos des femmes et de la publicité:

Des femmes riant seules avec des salades !, Corey Wrenn, le 19 octobre 2015

Une grande femme écrivaine:


Une petite femme pitoyable:

Caroline Fourest, qu'elle crève !, Martial Cavatz, Facebook, le 12 novembre 2015
----------------------------------------
Allen Toussaint, suite de l'hommage

Quelques heures avant de mourir, il avait l'air en forme:

Get Out of My Life, Woman:



Brickyard blues (son dernier morceau):


Une version au festival de jazz de la Nouvelle Orléans en 1976.

Fingers and Toes en acoustique par Eli Paperboy Reed pour lui rendre hommage:



Et, au hasard, dans son immense discographie, From A Whisper To A Scream, écrit par Allen Toussaint, et chanté par Esther Phillips et le Black Samson Theme, écrit par Allen Toussaint, et chanté par Willie West...

Quelques articles en français:

En anglais:
http://davidsimon.com/allen-toussaint-1938-2015/ (par David Simon, l'un des créateurs de la série Tremé)

Ses amis:
http://www.nola.com/music/index.ssf/2015/11/allen_toussaints_legacy.html (Marcia Ball, John Boutte, Jon Cleary, Quint Davis, Deacon John, Aaron Neville, Wanda Rouzan, Irma Thomas)
http://www.timesheraldonline.com/arts-and-entertainment/20151110/reaction-from-artists-fans-after-death-of-allen-toussaint (Patti LaBelle, Neil Portnow, Paul McCartney, Bonnie Raitt, Mitch Landrieu, Paul Simon)

En musique:
https://clyp.it/n14skqcv (Eric Clapton)

Des émissions d'une heure sur Allen Toussaint:
-------------------------------------
Musique


Richard Spencer, le batteur des Winstons, enfin payé pour son légendaire break sur Amen, brother...

Eric Le Lann au Sunside en quartet vendredi dernier (avec Paul Lay au piano, Sylvain Romano à la contrebasse et André Ceccarelli à la batterie), à l'occasion de la sortie de son dernier CD, Life on Mars. Un blues et le morceau titre:



Un concert des Alabama Shakes le 11 novembre dernier au Casino de Paris.

Un EP gratuit de Van Hunt à télécharger sur son site.

Bobby Bland, en 1974, chante Ain't no love in the heart of the city, reprise ensuite par plein d'artistes, de Whitesnake à Jay-Z, en passant par Al Brown et les Allman Brothers. En voici une version gospel par Leomia Boyd, sous le titre Need More Love.
--------------------------------
Agenda


23 novembre à 18h, à l'Université Paris Diderot, Amphi Buffon, 15 rue Hélène Brion, P13: Concert-rencontre « Sankara arrive » avec Smockey (voix), Simon Winsé (Flûte peule, arc à bouche, kora, chant), Abdoulaye Traoré (Guitare), Amadou Daou (calebasse, cajon) et débat avec Pascal Dibie et Bruno Jaffré (entrée gratuite sur réservation: service.culture@univ-paris-diderot.fr )

4 décembre Pan Piper: Collectif 13

11 décembre Disquaires: Marvellous

18-19 décembre Flamenco en France: Andres de Jerez (chant), Samueltio (guitare) et Isidoro Fernandez Roman (plamas)

Et on laisse le mot de la fin au Collectif 13: