jeudi 22 janvier 2015

ELO#189 - Sodastream dégage d'Angoulême!

Jeudi 22 janvier 2015

Une lettre ouverte à Franck Bondoux, directeur du Festival international de la bande dessinée d'Angoulême, exigeant qu'il coupe les liens entre le Festival et Sodastream, entreprise israélienne complice de l’occupation des territoires palestiniens est publiée depuis hier:

Malgré ces temps difficiles, il y a pour l'instant plus de 90 signatures de 20 pays différents, dont Lewis Trondheim (Grand Prix d'Angoulême en 2006 et créateur de la mascotte d'Angoulême), Tardi (Grand Prix en 1985), Willem (rescapé de la tuerie de Charlie Hebdo et Grand Prix en 2013), José Munoz (Grand Prix en 2007), Jean-Claude Mézières (Grand Prix en 1984), François Schuiten (Grand Prix en 2002), Guy Delisle, Edmond Baudoin, Siné, Wozniak, Ernest Pignon-Ernest, Jaime Hernandez, Kate Beaton, Alison Bechdel, Warren Ellis, Dylan Horrocks, Mohammad Sabaaneh et le festival de Palestine Comics. On compte de nombreux lauréats de prix à Angoulême, ainsi qu'un caricaturiste palestinien emprisonné pour son travail par l'armée israélienne.


Les signatures sont encore ouvertes à: lettertoangouleme@gmail.com
---------------------------
Dessinateurs et travailleurs de l’industrie de la bande dessinée exhortent:
Pas de “Business As Usual” avec Israël

Déclaration de solidarité

Nous voulons exprimer notre chagrin et notre indignation face à l’assassinat de cinq caricaturistes, Wolinski, Cabu, Honoré, Tignous, Charb, parmi beaucoup d’autres, dans les bureaux de Charlie Hebdo. Ces horribles actes de violence nous incitent à agir encore plus urgemment pour un monde où la dignité, la liberté et l’égalité de toutes les personnes sont respectés et promus. Nous réaffirmons que le mouvement de boycott palestinien est une étape importante de cette vision, et nous espérons que vous continuerez à nos côtés dans ce mouvement.

Lettre ouverte à:

            Monsieur Franck Bondoux
            Direction du Festival international de la bande dessinée
            71 rue Hergé
            16000 Angoulême

Nous, dessinateurs, illustrateurs, écrivains, éditeurs, distributeurs, traducteurs, critiques et travailleurs dans l’industrie de la bande dessinée, aux côtés de gens de conscience de tous les pays du monde, ré-affirmons notre appel de Février 2014 au Festival international de BD d’Angoulême d’abandonner tous liens avec la société israélienne Sodastream. En outre, nous demandons instamment au Festival d’Angoulême, ainsi qu’à tous les festivals, conventions, et célébrations de la bande dessinée et de l’art de la caricature auxquels nous participons, de rejeter tout partenariat, financement ou coopération avec une société israélienne ou une institution qui ne favorise pas explicitement la liberté et la justice pour les Palestiniens, ainsi que l’égalité des droits et l’égalité entre les israéliens Juifs et Palestiniens, en particulier le gouvernement israélien et ses consulats, tant qu’Israël continuera à dénier aux Palestiniens leurs droits.

Aujourd’hui, la société Sodastream se vante fièrement de l’emplacement de son usine dans la colonie illégale de Maale Adumim, ce qui la rend complice du crime d’occupation militaire.. Cependant, même si, grâce entre autres à la campagne de pression lancée l’an dernier,  Sodastream déplace sa fabrication dans le Néguev (territoire palestinien dont les Bédouins sont menacés d’expulsion de leurs terres ancestrales par le “Plan Prawer” du gouvernement israélien), elle, comme d’autres entreprises et institutions israéliennes complices, fait partie d’un système basé sur le nettoyage ethnique de masse des communautés palestiniennes, et maintenu en place par le racisme et la discrimination. Comme d’autres entreprises israéliennes, elle contribue à l’économie d’un Etat qui a procédé à une agression militaire brutale contre la population civile dans la bande de Gaza à l’été 2014, faisant plus de 2100 morts, dont plus de 500 enfants.

Nous ne pouvons pas accepter que notre art soit utilisé pour blanchir ces crimes, comme le ministère israélien des Affaires étrangères a explicitement déclaré qu’il tentera de le faire, à travers sa campagne «Brand Israël». Angoulême, un centre d’appréciation de la bande dessinée à l’échelle internationale, ne devrait pas être utilisé de cette manière.

Nous vous demandons à nouveau de couper les liens entre le Festival et Sodastream, et nous étendons notre appel aux administrateurs et organisateurs, aux éditeurs et aux associations de bande dessinée et d’illustrateurs à travers le monde. Pas de  “business as usual” avec Israël!

Cordialement,

Signatures:

Palestine Comics Festival (Palestine), Leila Abdul Razaq (USA), Zainab Akhtar (UK), Khalid Albaih (Sudan/Qatar), Albertine (Switzerland), Hilary Allison (USA), Enzo Apicella (Italy), Serge Baeken (Belgium), Alex Baladi (Switzerland), Edd Baldry (UK/France), Edmond Baudoin (France, 3 Angoulême prizes), Kate Beaton (Canada), Alison Bechdel (USA), Sofiane Belaskri (Algeria), Faiza Benaouda (Algeria), Khalil Bendib (Algeria/USA), Peter Blegvad (USA/UK, Angoulême prize in 2014), David Brothers (USA), Paul Buhle (USA), Nicole Burton (Canada), Jennifer Camper (USA), Gilles Ciment (France, former director of the Cité internationale de la bande dessinée in Angoulême from 2007 to 2014), Rob Clough (USA), Sean T. Collins (USA), Gianluca Costantini (Italy), Jean-Luc Coudray (France, Angoulême prize in 1990), Philippe Coudray (France, Angoulême prize in 2011), Molly Crabapple (USA), Pino Creanza (Italy), Marguerite Dabaie (USA), Bira Dantas (Brazil), Eleanor Davis (USA), Marcel « Lidwine » De la Gare (France, Angoulême prize in 1999), Guy Delisle (Canada, Angoulême Prize in 2012), Dror (France), Warren Ellis (UK), Magdy El Shafee (Egypt), elchicotriste (Spain), Brigitte Findakly (France), Ganzeer (Egypt/USA), Lucile Gomez (France), Jenny Gonzalez-Blitz (USA), Graphic History Collective: Sam Bradd, Sean Carleton, Robin Folvik, Mark Leier, Trevor McKilligan, Julia Smith (Canada), Dominique Grange (France), Thierry Groensteen (France, former director of the Cité internationale de la bande dessinée in Angoulême from 1993 to 2001), Jeet Heer (Canada), Ethan Heitner (USA), Delphine Hermans (Belgium), Anaële Hermans (Belgium), Jaime Hernandez (USA), Alex Hoffman (USA), Dylan Horrocks (New Zealand, nominated in Angoulême in 2002), Igort (Italy, nominated in Angoulême in 2003), Hatem Imam (Lebanon), Jiho (France), Monica Johnson (USA), Ben Katchor (USA), Mazen Kerbaj (Lebanon), Peter Kuper (USA), Carlos Latuff (Brazil), Wilfrid Lupano (France), Rodolphe « Ohazar » Lupano (France), Lena Merhej (Lebanon), Jean-Claude Mézières (France, 2 Angoulême prizes and Grand Prix in 1984), Katie Miranda (USA), Anne Elizabeth Moore (USA), Mric (France), José Muñoz (Argentina, 3 Angoulême prizes and Grand Prix in 2007), Ernest Pignon-Ernest (France), Jeanne Puchol (France), Maël Rannou (France), Patricia Réaud (France), Helge Reumann (Switzerland), Barrack Rima (Lebanon/Belgium), Mohammad Sabaaneh (Palestine), Salgood Sam (Canada), Amitai Sandy (Israel), François Schuiten (Belgium, Grand Prix in 2002), Gabby Schulz (USA), Siné (France), Jean Solé (France), Philippe Squarzoni (France, nominated in Angoulême in 2003), Sylvain-Moizie (France, Angoulême prize in 2000 and in residence at the Cité internationale de la bande dessinée in Angoulême in 2014-2015), Tardi (France, 5 Angoulême prizes and Grand Prix in 1985), Seth Tobocman (USA), Lewis Trondheim (France, 2 Angoulême prizes and Grand Prix in 2006, creator of the Angoulême mascot), Guillaume Trouillard (France), Willem (France/Nederland, Angoulême Grand Prix in 2013), Willis From Tunis (Tunisia), Jordan Worley (USA), Wozniak (France/Poland), yAce (France), Germano Zullo (Switzerland)

Des témoignages dessinés de solidarité avec l’appel palestinien au boycott se trouvent à:

Pour signer cette lettre ou proposer des dessins, utilisez l’adresse email:
-----------------------------------------
Bilan BDS 2014



Soutien à Mohamed Hassona, graphiste et artiste de Gaza
Agence Média Palestine, le 17 janvier 2015
---------------------------------------------
Liberté d'expression quand on s'appelle Saïd?


Le procès contre Saïd Bouamama et Saïdou pour leur ouvrage et la chanson du même nom, Nique la France avait lieu hier. Réponse dans deux mois...

Pour le droit à l'insolence
Eric Fassin, Médiapart le 19 janvier 2015
------------------------------------------
Musique


Pour ceux qui s'intéressent au nouvel album de D'Angelo, il a (déjà!) fait l'objet d'une reprise intégrale (45 minutes) en acoustique, par Morgan James...

40 minutes de Ray Charles à Montreux en 1978 avec un plateau de rêve: Dizzy Gillespie, David "Fathead" Newman, Hank Crawford, Kenny Burrell, George Duvivier, Mickey Roker et même Esther Phillips!


Setlist de cette vidéo:
1) Autumn Leaves (solo Dizzy Gillespie)
2) Willow Weep For Me (solos Hank Crawford et Ray Charles)
3) Hallelujah I Love Her So
4) Stormy Monday (solos Kenny Burrell et Dizzy Gillespie)
5) God Bless The Child (au chant Esther Phillips)

Une heure de Rolling Stones avec Billy Preston au piano, au Pavillon de Paris, le 5 juin 1976


Setlist de cette vidéo:
1) Honky Tonk Women
2) If You Can't Rock Me / Get Off of My Cloud
3) Hand of Fate
4) Hey Negrita
5) Ain't Too Proud to Beg
6) Fool to Cry
7) Hot Stuff
8) Angie
9) Star Star
10) You Gotta Move
11) You Can't Always Get What You Want

25 minutes de Nina Simone à Antibes en 1969 (avec Weldon Irvine, Don Alias, Juma Santos, Tom Smith et Clint Houston)


Setlist de cette vidéo:
1) Four Women
2) Save Me
3) Ain't Go No / I Got Life
4) To Love Somebody

Sharon Jones, son nouveau titre, Little Boys With Shiny Toys (non, il ne s'agit pas des frères Kouachi) et The Monophonics, leur nouveau titre, Promises (non, il ne s'agit pas de la relaxe pour apologie de terrorisme)...
------------------------------
Agenda

6-7 février Flamenco en France: Antonia Lopez (chant), El Nino de las Cuevas (guitare)

6 février Théatre de la Ville: Boubacar Traoré

mercredi 21 janvier 2015

ELO#188 - Charlie: "pourquoi est-ce que tout le monde m'embête?"


Mercredi 21 janvier 2015

Edition spéciale Charlie Hebdo, et après on parle d'autre chose...

Le fameux numéro poujadiste de 2006, celui des caricatures de Mahomet, portait sur sa couverture un dessin de Cabu que j'avoue trouver assez drôle (Mahomet qui dit: "c'est dur d'être aimé par des cons..."), puisqu'au lieu de se moquer de Mahomet et donc de l'islam, il se moquait de ceux qui en avaient une lecture trop orthodoxe. Aujourd'hui je suis triste pour les copains, mais #JeNeSuisPasCharlie, parce que je ne veux pas défiler avec tous ceux qui seront là pour les mauvaises raisons (François Hollande, Manuel Valls, Nicolas Sarkozy, Jean-François Copé, Nicolas Dupont-Aignan, Benjamin Netanyahu, Avigdor Lieberman, Naftali Bennett, Angela Merkel, David Cameron, Viktor Orban...). Pour paraphraser Pierre Desproges: "on peut manifester pour tout, mais pas avec n'importe qui". C'est là que j'aimerais voir, en Une du prochain Charlie, Charb qui dit: "c'est dur d'être aimé par des cons...", et d'autres que moi ont eu la même idée.



Une pensée pour l'Ami Pierre, le bar de la rue de la Main d'Or à Paris qui était le QG de Tignous, dessinateur du GISTI, et l'un des deux seuls de la rédaction de Charlie à avoir soutenu Siné quand ce dernier s'est fait virer.

Je suis halluciné par le nombre de gens qui écrivent "je ne lisais pas Charlie Hebdo, mais je pleure Cabu parce que je l'ai connu à Récré A2"!!! Pauvre Cabu dont ce passage à la télé pendant une demi douzaine d'années dans les années 1980, pour remplir sa marmite pendant le temps justement où Charlie Hebdo avait cessé de paraître, doit être ce qu'il a fait de plus nul! Retenons plutôt que c'est Cabu qui a inventé le concept et les avatars du Beauf que tout le monde utilise aujourd'hui en France!

Je retrouve dans l'interview de Luz le côté de certains des dessinateurs de Charlie Hebdo que certains ont du mal à comprendre, un côté totalement apolitique, dont les dessins visent juste à faire rire, sans se rendre compte du mal qu'ils peuvent faire (et des risques qu'ils leur font prendre), ou de la récupération qui peut en être faite: "Ce sont des gens qui ont été assassinés, pas la liberté d’expression"; "C’est formidable que les gens nous soutiennent mais on est dans un contre-sens de ce que sont les dessins de Charlie"; "Je n’étais pas à la manifestation spontanée du 7 janvier. Des gens ont chanté la Marseillaise. On parle de la mémoire de Charb, Tignous, Cabus, Honoré, Wolinski: ils auraient conchié ce genre d’attitude"; "En même temps, cela montrera le changement de nature de Charlie: ces gens qui nous soutiennent maintenant qu’on est mort, qui ne nous ont pas toujours lu, pas toujours suivi. Je ne leur en veux pas. On n’était pas là pour convaincre l’ensemble de la population". Willem aussi: "Nous vomissons sur tous ceux qui, tout d’un coup, disent être nos amis... Nous avons beaucoup de nouveaux amis, comme le pape, la reine Elizabeth ou Poutine : ça me fait bien rire."

A ceux qui disent que la liberté d'expression est menacée, c'est leur lucidité qui est menacée. Ne voient-ils pas que le discours de Charlie Hebdo, celui peut-être pour lequel ils sont morts, est un discours qui n'est ni menacé, ni rebelle, puisqu'il est au contraire déversé tous les jours dans tous les journaux, sur toutes les radios et toutes les télés, par des Zemmour et des Houellebecq, mais aussi jusqu'au sommet de l'Etat?


A ceux qui disent que c'est la pire attaque depuis les années 1970, je rappelle que 17 journalistes ont été tués par l'armée israélienne à Gaza l'été dernier, que 77 jeunes ont été assassinés en Norvège en 2011 par Anders Breivik, un fasciste blanc d'extrême droite, et que le même jour que l'attaque sur Charlie Hebdo, près de 2000 personnes étaient assassinées au Nigéria par Boko Haram...

A ceux qui disent que le massacre était un "acte terroriste", il faut revoir cette dénomination car ce n'était pas un massacre aveugle, les victimes étaient bien ciblées. C'est plutôt un crime de guerre dont la "coalition occidentale" autoproclamée en Afghanistan, en Irak, en Libye, au Mali constituerait le deuxième camp. Alors où faut-il chercher les raisons d'un tel massacre. La religion? La folie? L'origine sociale? La situation géopolitique? Dans ce cas, ça ne va pas s'arranger vu que, dès le 13 janvier, le parlement français "approuve la poursuite de l'intervention française en Irak"...

Ces deux dernières semaines ont été riches en commentaires de toutes sortes et j'en ai sélectionné les meilleurs, ceux qui permettent d'aider à réfléchir en dehors des clous, alors bonne lecture...
----------------------------------------
Réactions d'humoristes:


Siné, à l'hosto, a un alibi...
Siné, le 7 janvier 2015

Je suis dessinateur de presse, arabe (excellent témoignage d'un dessinateur arabe, ami de Charb...)
Halim Mahmoudi, le 8 janvier 2015

Sur la Satire
Joe Sacco, The Guardian, le 9 janvier 2015

Tout le monde nous regarde, on est devenu des symboles
Luz dans les Inrocks, le 10 janvier 2015

Laissez-nous l’ouvrir et risquer notre peau
Nicolas Bedos dans le Monde, le 10 janvier 2015

A-t-on le droit de ne pas aimer Charlie Hebdo ?
Willem dans le Courrier International, le 12 janvier 2015

Polémique dans la famille Charlie Hebdo (Delfeil de Ton profère des vérités difficiles à entendre pour Charlie Hebdo, en particulier les errances de Val, non corrigées par Charb...)
Delfeil de Ton dans le Monde, le 14 janvier 2015

Charb, c'était le meilleur de sa génération
Siné dans Paris Match, le 14 janvier 2015


Luz aux obsèques de Charb, le 16 janvier:
Regardez la vidéo longue (10 minutes), et pas la version tronquée, parce que la seule partie du discours à laquelle il n’est jamais fait allusion dans les dépêches, et la seule qui n’est pas applaudie, est la longue, très longue, partie sur la Palestine, qui permet de rappeler que Charb, s’il n’était pas très radical sur ce sujet, était quand même très clairement pro-Palestinien (alors que Philippe Val était très clairement pro-israélien).


Des dessins ici:
http://seenthis.net/messages/329784


Vous avez suivi la tentative pathétique de Sarkozy pour se retrouver au premier rang?

Et vous avez suivi le fou rire de Luz? au moment où Hollande prend Patrick Pelloux dans ses bras, une crotte de pigeon tombe sur la veste de Hollande (pour une fois qu'il ne pleuvait pas)! Le pigeon a été abattu par des snipers...

Coluche rend hommage à ses camarades comiques morts:


Charb chante Christmas dans ton ass, les Coasters chantent Charlie: pourquoi est-ce que tout le monde m'embête? et Juliette Gréco chante Je suis comme je suis...
-------------------------------------
Tribunes:


Carnage meurtrier à Charlie Hebdo, notre condamnation est totale
Le PIR, le 7 janvier 2015

Les effets de l'horreur (lucidité dès le premier jour)
Serge Quadruppani, le 7 janvier 2015

Avec Charlie mais...
Ballast, le 9 janvier 2015

La peur d’une communauté qui n’existe pas
Olivier Roy, Le Monde, le 9 janvier 2015

Trois mots pour les morts et pour les vivants
Etienne Balibar, Libération, le 9 janvier 2015

Unmournable Bodies
Teju Cole, The New-Yorker, le 9 janvier 2015

Notre 11 septembre
Michel Onfray, Le Point, le 10 janvier 2015

Charlie (témoignage d'une relation personnelle avec le journal Charlie Hebdo, dans laquelle je me retrouve pas mal...)
Clochix, Esquisses, le 10 janvier 2015

Je suis «Charlie», oui mais…
Pierre Mouterde, Le Devoir, le 10 janvier 2015

L'occultation politique et médiatique des causes, des conséquences et des enjeux (enfin un peu de géopolitique)
Said Bouamama, le 11 janvier 2015

La communauté musulmane n'existe pas (interview qui permet de préciser cette théorie assez convaincante d'Olivier Roy)
Olivier Roy, Médiapart, le 11 janvier 2015

La mort de la civilisation
Remy-Paulin T., le 12 janvier 2015

Une contre-manifestation à Dakar et en Afrique, pour dire «Je suis Africain»
Sénégo, le 12 janvier 2015

Le choc de l’évènement
Gustave Massiah, Bastamag, le 12 janvier 2015

Ce que nous laissons faire là-bas, nous le récoltons ici
Jacques-Olivier Teyssier, Montpellier Journal, le 12 janvier 2015

Nous sommes tous [Remplir ici]
Noam Chomsky, le 12 janvier 2015

Je ne suis pas Charlie
Schlomo Sand, le 13 janvier 2015

Charlie à tout prix ?
Frédéric Lordon, Les Blogs du Diplo, le 13 janvier 2015

Un texte de Michel Warschawski
Siné Mensuel, le 13 janvier 2015

Nous sommes tous des hypocrites
Pacôme Thiellement, le 13 janvier 2015:

Attentats de Paris (longue interview où plusieurs sujets sont abordés, dont la géopolitique)
Alain Gresh, Middle East Eye, le 14 Janvier 2015

Nos sociétés refoulent des populations entières hors du corps social
Zygmunt Bauman, Corriere della Sera, le 14 janvier 2015

Lettre à ma fille, au lendemain du 11 janvier 2015
JMG Le Clézio, Le Monde des Livres, le 14 Janvier 2015

Une liberté sans bornes ne saurait être légitime
Tzvetan Todorov, La Croix, le 14 janvier 2015

France, et maintenant ?
Akram Belkaid, le Quotidien d'Oran, le 15 janvier 2015

Paris est un avertissement (vision intéressante de l'autre côté de la Manche)
Seumas Milne, The Guardian, le 15 janvier 2015

Notre société a produit ce qu’elle rejette aujourd’hui comme une monstruosité infâme
Didier Fassin, Le Monde, le 15 janvier 2015

Mettons la laïcité au service de l’intégration et non de la stigmatisation
Pierre Khalfa et Gustave Massiah, Le Monde, le 15 janvier 2015

Plus que jamais, il faut combattre l’islamophobie
Saïd Bouamama, porte-parole du Front uni des immigrations et des quartiers populaires ; Houria Bouteldja, membre du Parti des indigènes de la République ; Ismahane Chouder, coprésidente du collectif féministe pour l’égalité ; Alain Gresh, journaliste ; Michèle Sibony, porte-parole de l’Union juive française pour la paix, Denis Sieffert, directeur de Politis
Le Monde, le 15 janvier 2015

Non à l’union sacrée !
Ludivine Bantigny, historienne; Emmanuel Burdeau, critique de cinéma; François Cusset, historien des idées; Cédric Durand, économiste; Eric Hazan, éditeur; Razmig Keucheyan, sociologue; Thierry Labica, historien; Marwan Mohammed, sociologue; Olivier Neveux, historien de l’art; Willy Pelletier, sociologue; Eugenio Renzi, critique de cinéma; Guillaume Sibertin-Blanc, philosophe; Julien Théry, historien; Rémy Toulouse, éditeur; Enzo Traverso, historien, le 15 janvier 2015:

Les hommes nous rappellent qui commande, et comment
Virginie Despentes, le 17 janvier 2015:

Au premier rang pour saluer
Uri Avnery, Tikkun, le 17 janvier 2015
http://www.protection-palestine.org/spip.php?article13225

Charlie Hebdo n’est pas satirique, il est sadique
Norman Finkelstein, le 19 janvier 2015
----------------------------------------
Tribunes en Anglais:


Interview
Art Spiegelman, Democracy Now, le 8 janvier 2015

On Satire - a response to the Charlie Hebdo attacks
Joe Sacco, The Guardian, le 9 janvier 2015

Short Cuts
Tariq Ali, London Review of Books, le 9 janvier 2015

Unmournable Bodies
Teju Cole, The New-Yorker, le 9 janvier 2015

Why Charlie Hebdo attack is not about Islam (good US perspective)
Mark LeVine, Al Jazeera, le 10 janvier 2015

Selective outrage
Stefan Christoff, Media Coop, le 10 janvier 2015

The massacre in Charlie Hebdo
Michel Warschawski, AIC, le 11 janvier 2015

We Are All – Fill in the Blank
Noam Chomsky, Znet, le 11 janvier 2015
https://zcomm.org/znetarticle/we-are-all-fill-in-the-blank/

The Charlie Hebdo Attack And What It Reveals About Society
Zygmunt Bauman, Social Europe, le 13 janvier 2015
http://www.socialeurope.eu/2015/01/charlie-hebdo/

Paris is a warning (good UK perspective)
Seumas Milne, The Guardian, le 15 janvier 2015

Waving in the first Row
Uri Avnery, Tikkun, 17 January 2015

France begins jailing people for ironic comments
Ali Abunimah, Electronic Intifada, le 19 janvier 2015

Charlie Hebdo is Sadism, Not Satire
Norman Finkelstein, le 19 janvier 2015
http://normanfinkelstein.com/2015/01/19/norman-finkelstein-charlie-hebdo-is-sadism-not-satire/
----------------------------------------------
Après la tuerie:


D'une part, une recrudescence de l'islamophobie:

Plus d'une cinquantaine d'actes antimusulmans depuis l'attentat

D'autre part, une dérive judiciaire, c'est en tout cas l'avis d'Amnesty International, qui interpelle les autorités du pays après avoir dénombré 69 arrestations pour "apologie du terrorisme":

Pétition:

Outre son côté démesuré (la prison pour des blagues de mecs bourrés) et raciste (la plupart des accusés sont arabes), outre son côté paradoxal (le manque d'humour pour défendre un journal drôle, les défilés unitaires d'allure soviétique, la restriction de la liberté d'expression au nom de la liberté d'expression, le risque de radicalisation des jeunes en prison), cet acharnement s'attaque également à des jeunes adolescents incompris, et qui sont encore plus exclus par ces accusations souvent injustes. Ils expriment peut-être mal leur malaise, et ils sont punis pour ça, mais pourquoi n'auraient-ils pas le droit de ne pas être aussi indignés que "nous" de la mort de 5 dessinateurs dont ils n'avaient jamais entendu parler?

Pour mes élèves de Seine Saint-Denis
Marie, le 10 janvier 2015

Lettre de trois professeurs de Seine Saint-Denis, le 11 janvier 2015

Mes élèves, un drame et des mots
Chouyo, le 14 janvier 2015

Apologie du terrorisme: trois peines de prison ferme prononcées à Paris (notez les trois prénoms)
Le Parisien, le 15 janvier 2015

Vallaud-Belkacem ne veut pas entendre les questions des élèves
Guillaume Liégard, Regards, le 17 janvier 2015
-------------------------------------
Avant la tuerie, la destinée terrible des trois jeunes devenus assassins:


«Saïd et Chérif ont gâché leur vie!»
Laurent Grabet, le Matin (Suisse), le 10 janvier 2015

L’enfance misérable des frères Kouachi (poignant)
Eloïse Lebourg, Reporterre, le 15 janvier 2015

La jeunesse à peu près aussi misérable d'Amédy Coulibaly
Emeline Cazi et Luc Bronner, Le Monde, le 12 janvier 2015

Coulibaly blessé par un policier et son ami tué à Combs il y a 15 ans
Florence Méréo et Gisèle Le Guen, Le Parisien, le 16 janvier 2015
-------------------------------
Les articles historiques ayant dénoncé le racisme de Charlie Hebdo:

L’opinion du Patron
Olivier Cyran, CQFD, le 17 février 2006

L’obscurantisme beauf
Mona Chollet, Périphéries, le 4 mars 2006

« Charlie Hebdo », pas raciste ? Si vous le dites… (un très bon résumé)
Olivier Cyran, Article 11, le 5 décembre 2013

mercredi 7 janvier 2015

ELO#187 - Palmares musical 2014

 
Mercredi 7 janvier 2015

Bonne année à tout.te.s, et pour qu'elle soit musicale, commençons par choisir ce qu'on va mettre sur la platine (ou en digital) en ce début d'année...

C'est à Montréal que j'ai vu un excellent concert de Cody Chesnutt en juin, un concert nostalgique de Burning Spear et un concert à la fois génial et triché de l'incroyable Aretha Franklin, en juillet. C'est à Montréal aussi que j'ai enfin vu (5 fois cette année!) le groupe Kalmunity Vibe Collective (KVC) sur scène, une expérience incroyable qui rend les autres concerts un peu fades...

Alors je maintiens que LE disque de l'année c'est la réédition de Pieces of a Man (1971) de Gil Scott Heron. Un chef d’œuvre de bout en bout. Dans le genre réédition, je vous recommande aussi le concert de 1991 de Dr. John avec Donald Harrison, ou le très joli livre-disque consacré à Nina Simone: Du Blues au Point Levé avec une super sélections de chansons.

Mais dans le domaine de la Soul on fait encore de jolies choses aujourd'hui, comme Candi Staton (Life Happens), Naomi Shelton (Cold World) ou Anthony Joseph (Time). Ce dernier a également donné un très bon concert à la Boule Noire en mars... Très bon Lee Fields aussi, en juin à la Maroquinerie, que je préfère en concert à son dernier disque. Si l'on pousse un an en arrière, mais des disques que je n'ai découvert que cette année, on peut y ajouter The Man de Omar, et le très joli Songbook, live au piano de Mr. Allen Toussaint.

En France, j'ai beaucoup aimé le CD de rap de Asocial Club (Toute entrée est définitive) avec Casey, mais si l'on remonte un an en arrière, j'ai beaucoup aimé aussi le CD de blues-rap de Scarecrow (Devil and Crossroads), et la suite de la réédition des vieux Gainsbourg par Frémeaux (les volumes 4, 5 et 6 sont sortis en fin d'année dernière). J'ai bien aimé aussi, mais dans le genre madeleine de Proust, le concert de FFF en mars dernier, ainsi qu'un concert hors norme donné par Tardi et Dominique Grange sur la guerre de 14, à la CNT en novembre, mais pas celui de Zebda...

Si l'on va un peu plus loin et que l'on remonte un peu plus en arrière, je vous recommande le Ghanéen Blitz the Ambassador, d'abord et avant tout en concert (excellent au New Morning en octobre, le meilleur concert de l'année si j'exclue le KVC), et sinon son CD Native Sun qui date de 2011. Les concerts à Flamenco en France sont toujours des valeurs sûres, et j'ai aussi ressenti quelques émotions lors des concerts de Malouma, Chano Dominguez et Nino Josele, Aziz Sahmaoui ou le Hot 8 Brass Band rejoints par FFF. Pour finir, je vous recommande aussi le Live in Lisbon du Capverdien Tito Paris. Il date de 1998, mais je ne l'ai découvert que cette année... et sur place!

Et vous?

CDs:
Gil Scott Heron, Pieces of a Man (réédition), 1971
Dr. John, Dr. John meets Donald Harrison (réédition), 1991
Nina Simone, Du blues au poing levé (compilation), 2013

Candi Staton, Life Happens, 2014
Naomi Shelton, Cold World, 2014
Anthony Joseph, Time, 2014
Omar, The Man, 2013
Allen Toussaint, Songbook, 2013

Asocial Club, Toute entrée est définitive, 2014
Scarecrow, Devil & Crossroads, 2013
Serge Gainsbourg, Intégrale (compilation), 2013

Blitz the Ambassador, Native Sun, 2011
Tito Paris, Live in Lisbon, 1998

Concerts:
Kalmunity Vibe, aux Bobards de Montréal
Blitz the Ambassador, au New Morning
Cody Chesnutt, au Club Soda de Montréal

Lee Fields, à la Maroquinerie
Anthony Joseph, à la La Boule Noire
Burning Spear, au Metropolis de Montréal
FFF, au Bataclan
Tardi et Dominique Grange, à la CNT
Aretha Franklin, à Wilfried Pelletier de Montréal
Mention spéciale à la salle Flamenco en France à Paris
---------------------------
Allah ou Akbar?

1) Samedi 20 décembre 2014, à Joué les Tours, Bilal Nzohabonayo est tué dans un commissariat. Les policiers prétendent l'avoir entendu crier "Allah ou Akbar" alors qu'il entrait dans le commissariat, avant de les attaquer et d'être abattu.

2) Le lendemain, à Dijon, un homme fauche une douzaine de personnes. Les passants disent l'avoir entendu crier "Allah ou Akbar".

3) Le lundi, à Nantes, un autre homme fauche une demi douzaine de personnes et en tue une. Là encore, des passants prétendent l'avoir entendu crier "Allah ou Akbar".

4) Enfin, ce même lundi, à Glasgow en Ecosse, un homme fauche et tue 6 personnes, et cette fois ci personne ne prétend l'avoir entendu crier "Allah ou Akbar".

5) Florilège dans la presse:
Jérusalem: il crie "Allah Akbar" et est immédiatement abattu par la sécurité
Il crache sur des passants en hurlant: «Par Saint Georges !»
Perché sur la statue place Royale, il crie "Allah Akbar"

Quelques jours après ces faits et les enquêtes en cours, qu'en est-il vraiment?

1) Bizarre ce commissariat de Joué les Tours, déjà connu pour ses harcèlements sexuels et ses interpellations musclées. Aujourd'hui, de nouveaux éléments de l'enquête font apparaître que les policiers n'ont pas tout dit. Bilal Nzohabonayo n'est pas entré dans ce commissariat par hasard, il aurait été interpellé par les policiers avant l'incident. Pourquoi les policiers ont-ils "oublié" ce détail? D'autre part, il n'aurait absolument pas crié "Allah ou Akbar". Est-ce que la mise en scène d'un acte de "terrorisme islamique" ne serait pas la nouvelle garantie pour des policiers d'être écoutés et innocentés de leurs bavures quotidiennes?

2) De ces 4 affaires, Dijon est la seule où le criminel a en effet crié "Allah ou Akbar". Atteint de problèmes psychiatriques lourds, il prétend l'avoir fait "pour se donner du courage", avant son geste que le procureur de la République exclue de qualifier de terroriste ou de lié à la religion.

3) A Nantes, le conducteur n'a rien dit et, là encore, le procureur de la République exclue tout acte terroriste ou lié à la religion. C'est un passant venu en aide aux victimes qui, devant les tâches de sang, s'est exclamé "Allah ou Akbar"!

4) A Glasgow, on confirme que là encore, personne n'a crié "Allah ou Akbar"!

5) Il est également confirmé que Michael Brown, à Ferguson, n'a pas crié "Allah ou Akbar" avant d'être abattu par la police
que Eric Garner, à New York, n'a pas crié "Allah ou Akbar" avant d'être abattu par la police. En revanche, il criait "I Can't Breathe"
que Akai Gurley, à New York, n'a pas crié "Allah ou Akbar" avant d'être abattu par la police
que Daniel Levitt (un blanc!), à New York, n'a pas crié "Allah ou Akbar" avant d'être abattu par la police
que Tamir Rice (12 ans!), à Cleveland, n'a pas crié "Allah ou Akbar" avant d'être abattu par la police
que Ezell Ford, à Los Angeles, n'a pas crié "Allah ou Akbar" avant d'être abattu par la police
que Rémi Fraisse (un blanc!), à Sivens, n'a pas crié "Allah ou Akbar" avant d'être abattu par la police

6) Pour ce qui est de l'accident de l'avion de Air Asia, on attend les enregistrements de la boite noire
-------------------------
Photos

  
Hommage à Cuba avec ces 86 photos de l'agence Magnum:
http://www.magnumphotos.com/C.aspx?VP3=SearchResult&ALID=24PV7C0VDW3&mc_cid=6633b09a0d&mc_eid=f1e92b4ea4

Iran: la gifle de la grâce
Arash Khamooshi, AFP, le 30 décembre 2014
http://blogs.afp.com/makingof/?post/iran-la-gifle-de-la-grace

Une sélections de photos du magazine Jet (je vous recommande celles de Billie Holiday faisant du ski, celle de Solomon Burke couronné, et celle de Millie Small dédicaçant son disque à Quincy Jones, voir ci-dessous):
http://www.voicesofeastanglia.com/2014/11/the-best-photos-from-jet-magazine.html

Millie Small, My Boy Lollipop (1964), la version jamaïcaine de Annie Aime les Sucettes:


Barbie Gaye, My Boy Lollipop (1956), la version country:


A juste titre:
http://ajustetitre.tumblr.com/
--------------------------------
Musique et politique


Pour toutes les victimes de violences policières (dont Rémi Fraisse), cette vidéo new-yorkaise sous-titrée en français, To All Those Who Can't Breathe (à tous ceux qui ne peuvent plus respirer).

DAM - Fuck the Police (en concert le 20 février au Tamanoir de Gennevilliers)


John Legend et Common - Glory.  Je vous l'ai déjà postée ici, mais là c'est la version live:


Cody Chesnutt - Experiment Number One:


Unity Is What We Need par Kyle Erron, Dee Brown, Ann Nesby et Gerald Albright.

L’équipe de nuit, émission de rap sur Radio FPP, accueille des « free style », c’est à dire des improvisations rap en direct à la radio. Le 10 décembre 2014 elle recevait l’Asocial Club (donc Casey, Al, Prodige et Dj Kozi):


En 2013, j'avais raté ça, la tentative de conquérir le Top 50 avec un tube anticapitaliste. Je ne crois pas que ça ait marché: The Last Internationale - Workers of the world, unite! (2013)


En 2009, j'avais raté ça aussi, un morceau célébrant la 37ème position des USA dans le classement de l'OMS sur les meilleurs systèmes de santé dans le monde (la France était première à l'époque, c'est à dire en 2000, je n'ai pas trouvé de classement plus récent): We're Number 37, par l'acteur Paul Hipp:


En 1969, Nina Simone, live et en plein air au Festival de Harlem à Central Park, en 5 parties (Four Women, Backlash Blues, Be My Husband, Ain't Got No, I Love You Porgy, To Be Young, Gifted and Black, Revolution et Are You Ready?, ce dernier morceau, écrit par les Black Poets pour la mort de Malcolm X, est interprété ici pour la seule et unique fois):
https://www.youtube.com/watch?v=65rz61qOwhc&list=PL851136000C8D1618&index=2

Et Nina Simone, To Be Young, Gifted and Black, rue Sésame, en 1972 (c'est trois ans après, mais elle porte la même robe!!! Et je crois que la petite fille à sa droite est Lisa, sa fille, 10 ans à cette époque):

-----------------------------
Musique, les morts de 2014


Wendy Rene est morte le mois dernier. Elle n'est connue quasiment que pour son seul tube (qu'elle a écrit et chanté tout juste 50 ans avant sa mort, alors qu'elle n'avait que 17 ans), After Laughter Comes Tears (1964), un magnifique slow qui allie un son brut, des choeurs doo wop et un orgue quasiment reggae joué par Booker T. Jones. J'en aurais bien vu une reprise reggae. Il y en a une d'ailleurs d'Alborosie (un chanteur de reggae italien), Tears, en 2011, mais elle n'est pas à la hauteur à mon avis, c'est juste un sample. Tant qu'à sampler, je préfère l'utilisation généreuse et néanmoins géniale qu'en font les Wu-Tang Clan dans Tearz, extrait de leur (indémodable) premier album de 1993.

Pour Joe Cocker, à la réécoute, je ne sauverais finalement que ces deux là:

With a little help from my friends (1969, live à Woodstock, où les choristes sont des mecs!):


The Letter (1970, live au Fillmore East de New-York, où le saxophoniste est Bobby Keys, mort aussi le mois dernier):


12 minutes consacrées aux grands musiciens morts en 2014, en particulier Bobby Womack:
http://vimeo.com/115766218
------------------------------
Musique

Joyeux Noël de Bettye Lavette et son mari.

William Bell, Happy, au concert de nouvel an de la BBC. A 75 ans, il est en pleine forme et pourrait donner des leçons de chant à Pharell Williams:


Un nouveau titre pour cette relativement nouvelle chanteuse Nu Soul, Chrisette Michele - Together:
 
Black Messiah, nouvel album attendu après 15 ans de relatif silence pour D'Angelo, le petit génie de la Nu Soul, le nouveau Prince, avec une pochette et quelques titres très engagés, pas facile, mais loin d'être inintéressant... (concert le 16 février au Palais des Congrès pour ceux qui ont les moyens):
https://www.youtube.com/watch?v=lZoxdPGu_4E&list=PLd4gWvwJV3CLcdprcbKYmVNB2-WTrENW8&index=1

Billy Paul a apparemment besoin d'argent:
-Ain't No Mountain High Enough (2012) avec Chimène Badi
-Me and Mrs Jones (2014) avec Chico and the Gypsies

Meshell Ndegeocello transforme le classique de jazz Ain't Misbehavin' avec Jason Moran au piano.

Toute la discographie de Blitz the Ambassador, un rappeur ghanéen politisé aussi, en écoute ou en téléchargement légal à prix libre.

En 1969, Jimmy Scott (oui, c'est un homme) reprenait le standard gospel Motherless Child. En 1972, Gladys Knight reprenait Who is she (and what is she to you) de Bill Withers. En 1992, le groupe Sublime reprenait 5446 de Toots.
-----------------------------------
Des concerts en entier

 
Le set d'une heure - à base de reprises - de D'Angelo accompagné par les Roots (et par l'autre Angelo, de Fishbone, sur Black Flowers) au festival Afropunk de Brooklyn, le 24 août dernier:
1) Third Stone From the Sun (Jimi Hendrix)
2) Miss Lucifer's Love (Funkadelic)
3) Burnin' and Lootin' (Bob Marley)
4) No Head No Backstage Pass (Funkadelic)
5) Greatdayndamornin' (D'Angelo)
6) Our Love Has Died (Ohio Players)
7) Thankful n' Thoughtful (Sly & The Family Stone)
8) Black Flowers (Fishbone)
9) She's Always in my Hair (Prince)
 

Incroyablement rare, 40 minutes DU concert de Marvin Gaye au Pavillon de Paris le 11 octobre 1976 qui avait été filmé et diffusé à la télévision, mais jamais rediffusé depuis et qui ne circulait que sous le manteau! L'image n'est pas très bonne, mais le concert est super et il va probablement disparaître de youtube très prochainement alors dépéchez-vous de le regarder:
1) Let's get it on
2) Trouble man
3) Inner City Blues
4) Mercy mercy me
5) What's going on ?
6) Save the children
7) Medley de duos avec Florence Lyle: You´re All I Need, Ain´t Nothing Like The Real Thing, Heaven Must Have Sent You, It Takes Two et Ain´t No Mountain High Enough
8) Distant Lover
9) I want you


Ibrahim Maalouf et Oxmo Puccino, une heure sur FIP le mois dernier

La Daptone Super Soul Review, plus de 2h l'été dernier à Jazz à Vienne (avec Shaun and Starr, Sugarman Three, Antibalas, Charles Bradley, Sharon Jones)

Archie Shepp, une heure et demi au dernier Festival de Jazz de La Villette

Jose James, une heure et demi au dernier Festival de Jazz de La Villette

Duo entre John Lee Hooker et Ry Cooder, 25 minutes en Californie en 1992

Etta James, une heure au Festival de Newport en 1991

Ray Charles, 20 minutes au Festival de Newport en 1993 et en Californie en 1965
---------------------------------
Agenda

21 janvier
Studio de l'Ermitage: Kicca

2 février
Café de la Danse: Rocio Marquez

20 février
Le Tamanoir (Gennevilliers): DAM

20-22 avril Sunset: Eric Bibb