mercredi 20 février 2019

ELO#361 - Où sont passées les gazelles?


20 février 2019

Vous vous souvenez de ce tube de 1984, Mais où sont passées les gazelles de Lizzy Mercier Descloux?

Chanté par une française sur des rythmes sudafricains, les choeurs semblaient répéter le titre, mais en fait elles chantaient en Zoulou. La version zouloue est sortie plus tard, en 1988 sous le titre Kazet, par Mahlathini and The Mahotella Queens, laissant penser que la version de Descloux était l'originale:

Elle avait en fait été "adaptée" d'une chanson de Obed Ngobeni intitulée Ku Hluvukile Eka "Zete", sortie en 1983 et que Descloux avait entendu lors de son voyage en Afrique du Sud...
----------------------
Autre Musique

Une heure et demi à travers les vidéos officielles de Tom Waits:

Extraits:

Downtown Train, de Rain Dogs (Island, 1985)

Hold On, de Mule Variations (ANTI, 1999)

L'humour de Tom Waits:

Revue de presse pour Glitter and Doom (2009)

Et pour la sortie de Bad As Me (2011)

Sympa, un remix reggae de Never Be Another You, de Lee Fields, et Bill Deraime qui reprend son propre tube reggae-blues, Babylone, tu déconnes, avec Tryo.
----------------------
Vidéos politiques

Magnifique chanson, magnifique clip pour ces deux frères rappeurs de Toulouse:

Bigflo et Oli - Rentrez chez vous (2019)

Gilets Jaunes - Samedis, le 7 février 2019
----------------------
Dessinateurs


Un beau livre de Siné:

Mémoires (aka "Ma vie, mon oeuvre, mon cul")
Siné, novembre 2018

Une émission qui en parle:

Les Mémoires de Siné, dans une luxueuse ré-édition de Frédéric Pajak (26 minutes)
Tewfik Hakem, France Culture, le 21 janvier 2019

Et une vieille émission avec Siné (avant les attentats de Charlie Hebdo), juste pour le plaisir:

Journal pré-posthume (28 minutes)
Tewfik Hakem, France Culture, le 1er novembre 2013


Hommage à Tomi Ungerer, héros de mon enfance, interviewé ici un an avant sa mort:

Août 1946, Tomi Ungerer découvre pour la première fois la mer et la ligne d'horizon (1h)
Zoé Varier, France Inter, le 8 avril 2018
https://www.franceinter.fr/emissions/une-journee-particuliere/une-journee-particuliere-10-fevrier-2019

Et ici un petit film, mais plutôt sur l'Alsace que sur Tomi Ungerer:

Alsace, aux sources des « Les Trois Brigands » de Tomi Ungerer (15 minutes)
Arte, 2018
https://www.arte.tv/fr/videos/080577-001-A/alsace-aux-sources-des-les-trois-brigands-de-tomi-ungerer/
------------------------------------
Portables


Le Smartphone, poison ou remède ?
Fabien Trécourt, Le Journal du CNRS, le 7 novembre 2018

mercredi 13 février 2019

ELO#360 - Baby It's Cold Outside


13 février 2019

Je n'avais jamais écouté les paroles de près de cette jolie chanson que je connaissais par Ray Charles et Betty Carter, en 1960:

En fait c'est une chanson d'une comédie musicale des années 1940, où un homme tente de convaincre une femme de rester chez lui, et possiblement de passer la nuit. Il insiste lourdement, malgré les refus clairement exprimés de la femme, et il y a même un soupçon qu'il aurait mis quelque chose dans sa boisson... On est en plein dans la "culture du viol", enjolivée par une mélodie populaire...

Si l'analyse et la critique de ces paroles est salutaire, était-il indispensable que plusieurs radios s'engagent à ne plus jamais diffuser ce morceau?

Radio Canada en profite pour signaler d’autres chansons "problématiques" : Putain de toi, de Georges Brassens; Donne-moi ta bouche, de Pierre Lalonde; C'est toujours comme ça la première fois, de Serge Lama; Les villes de solitude, de Michel Sardou; Coeur de loup, de Philippe Lafontaine; Baby, Let’s Play House de Elvis Presley; Sugar Dumpling de Sam Cooke; Les Sucettes de Serge Gainsbourg; Petite de Léo Ferré; Brown Sugar des Rolling Stones, et la liste est probablement beaucoup plus longue et ne se résume pas, comme on le lit parfois, aux rappeurs...

« J’ai envie de violer des femmes » : ces chansons à bannir des ondes
Annie Desrochers, Radio Canada, le 5 décembre 2018
https://ici.radio-canada.ca/premiere/emissions/le-15-18/segments/panel/97746/baby-cold-outside

Baby, It’s Cold Outside, bannie des ondes : pour ou contre ?
Philippe Rezzonico, Radio Canada, le 6 décembre 2018
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1140362/bannir-chansons-vieilles-baby-its-cold-outside
--------------------------------------------
Musique de femmes

Reprise en 2016 par la chanteuse jamaïcaine Jamila Falak de la chanson de Meghan Trainor, All About That Bass:

Et une chanson encore plus féministe, LA AAA ADY (2019):

Camille Safiya and The Futurelics, de Oakland -  Down n' Out (2018)

Chârogne est un groupe féministe québécois. Leur album s'appelle Mange Moé (2017) qui, en argot québécois, se traduit en français aussi bien par « lèche moi » que par « suce moi »...

Leur clip: Féministe Frustrée
-----------------------------
Musique et politique en 2019:

Un rap brûlot des Gilets Jaunes: #JACCUSE, de Djamal du groupe Kabal:

De son côté, la campagne BDS de Londres a sorti ce chouette morceau de soutien à la Palestine: Cultural Boycott

Le duo guinéen Degg J Force 3, sur la migration, pour inciter les Africains à ne pas se risquer sur les routes de l’exil : Falé


Gary Clark Jr sur l'Amérique de Trump - This Land

Mais aussi en 2018, Ry Cooder - Gentrification, Fantastic Negrito - Transgender Biscuits ou Rev. Sekou - Resist

Et, à ce propos, le  Tiny Desk de Rev. Sekou que j'ai raté l'été dernier:

Enfin, pour se détendre, 40 minutes de Fun, proposées par la Médiathèque Musicale de Paris, été 2018. Playlist:
  • Hamilton Bohannon - Foot Stompin' Music
  • The Impressions - Mister Keyes
  • Joe Tex - Who gave birth to the funk
  • Boobie Knight and the Universal Lady - Somebody touched me (in the right place)
  • Johnny Dyani - Blame It on the Boers
  • George Clinton - Atomic Dog
  • Manu Dibango - L'arbe à palabres
  • Hamilton Bohannon - South African Man
  • Sly and the Family Stone - I ain't got nobody
  • The Undisputed Truth - Superstar (remember how you got where you are)
----------------------
Agenda


Le samedi 2 mars à 14h à l’église St-Merry (76 rue de la Verrerie, P4): Concert avec l'Ensemble Wajd, pour contribuer au financement d’un projet de jardin d’enfants francophone à Gaza
http://www.agencemediapalestine.fr/blog/2019/02/06/concert-pour-les-enfants-de-gaza-le-2-mars-a-st-merry/
----------------------
Féminisme


Excellent texte (comme d'habitude) de Mona Chollet, sur l'éloge de la paresse, mais aussi sur le sexisme qui l'accompagne souvent...

L’hédonisme sans les femmes
Mona Chollet, La méridienne, le 9 décembre 2018

Un extrait des Monologues du vagin:
Le clitoris est pur par définition. C'est le seul organe du corps humain fait purement pour le plaisir. Le clitoris n'est qu'une simple boule de nerfs. Huit mille terminaisons nerveuses, pour être tout à fait précis. C'est la plus forte concentration de terminaisons nerveuses qu'on puisse trouver dans tout l'organisme. Plus que le bout des doigts, plus que les lèvres, plus que la langue et deux fois plus, je dis bien DEUX FOIS PLUS que le pénis. Alors, je vous le demande : qui voudrait d'un fusil à un coup quand on a en sa possession une mitraillette ?

Et quelques images féministes



mercredi 6 février 2019

ELO#359 - Palestine Underground


6 février 2019

Palestine Underground est un super documentaire d'une demi heure de Jessica Kelly (2018), sur la scène underground en Palestine (territoires de 48 et de 67), la musique électro, techno, rap etc., entre autres avec la chanteuse Sama:

Et, à propos de Sama, chanteuse, DJ, productrice, militante, mais aussi joueuse de foot, elle est interviewée ici dans le magazine So Foot, et tout ça est très cohérent:

Sama : « On venait de Ramallah, Bethléem, Jéricho, Gaza »
Eric Carpentier, So Foot, le 15 janvier 2019

Voici un de ses morceaux: Sama - The Beating Wound (2014)

Toujours sur le sujet, voici la célèbre chanson Strange Fruit, interprétée par Nai Barghouti (la fille de Omar Barghouti, militant palestinien et l'un des fondateurs de la Campagne BDS), en hommage à la Grande Marche du Retour de Gaza:

Le Trio Joubran - The Hanging Moon:

Et pour finir, de la poésie palestinienne, avec Mohammed El Kurd, fils (je crois!) du chanteur de la première intifada, Mustafa El Kurd, mise en musique par la joueuse de Oud palestinienne Clarissa Bitar dans cet album: Bellydancing on Wounds
------------------------------------
Encore un documentaire sur la Palestine

Un court métrage espagnol aux images insoutenables, car la situation à Gaza est insoutenable:

Gaza
Documentaire de Carles Bover, Julio Pérez del Campo (18 minutes, 2017)

Il date de 2017, mais il a été nominé comme possible meilleur court-métrage documentaires aux Goya (les césars ou les oscars espagnols) 2019 et, malgré des pressions israéliennes, il a gagné!

Voici le discours d'un des réalisateurs, Julio Pérez del Campo, avec un hommage à la campagne contre l'Eurovision:

Version sous-titrée en français sur facebook...
------------------------------
Gilets Jaunes, suite:

Yellowjackets - Wildlife (1987)

Frédéric Fromet - Flic frappe, sur France Inter:

(Nous attendons) La Fin De Leur Monde

Et au 46456ème degré, Francis Lalanne - Gilets Jaunes:
--------------------------
Autre musique

Je vous ai déjà parlé ici de la chanteuse de soul française Yasmine Kyd. Voici son premier morceau en arabe, et ça fonctionne plutôt bien, Afwaj (les foules):

India Arie rend hommage ici, dans What If, à Martin Luther King, Rosa Parks, Malcolm X, Nelson Mandela, avec des images de Black Lives Matter etc.:

En 2011 elle chantait en israel en duo avec l'un des pires fachos israéliens, Idan Raichel, fier supporteur de l'armée et du gouvernement israélien... Elle a même enregistré un disque avec lui, Open Door, qui n'est jamais sorti... Est-ce qu'elle regrette, est-ce qu'elle est schizophrène, ou est-ce qu'elle est juste stupide?

Une heure et demi avec Oum Kalthoum:

Oum Kalthoum: "C’est le point le plus haut, se mettre dans la peau d’une personne heureuse, triste ou exaltée"
France Culture, le 5 février 1985

He'll Take Care of You, version gospel d'une des plus belles chansons de soul (écrite par Brook Benton, chantée par Bobby Bland,  Van Morrison, Elvis Costello, Etta James, Mick Hucknall, Irma Thomas, O. V. Wright ou Gil Scott Heron), par The East Saint Louis Gospelettes, en 1970.
----------------------------
Dons


Lieu de la pensée critique, de la culture populaire et de la vie de quartier:

Pour que Le Lieu-Dit vive !
Les Amis du Lieu-Dit, Hello Asso, 2019
https://www.helloasso.com/associations/les-amis-du-lieu-dit/collectes/pour-que-le-lieu-dit-vive
---------------------------------
Agenda




8 février Le POC (Parvis des Arts, Alfortville): Marc Ribot "SONGS OF RESISTANCE". Seule date en France de ce projet musical et politique!
https://www.sonsdhiver.org/fr/edition-2019/irreversible-entanglements-marc-ribot-songs-of-resistance.html

23 février Maison des Arts (Place Salvador Allende, Créteil): Fred Wesley (et Nasheet Waits en première partie, avec Ambrose Akinmusire)
https://www.sonsdhiver.org/fr/edition-2019/nasheet-waits-children-of-the-star-fred-wesley-the-new-jb%E2%80%99s.html
--------------------------------
Psikopat
Dernières chroniques de Dror d'octobre et novembre 2018

Psikopat octobre 2018 - L'Ubérisation de nos vies:

Psikopat octobre 2018 - La schyzophrénie tue les migrants:

Psikopat novembre 2018 - Quand je serai grand, je serai végan!

Psikopat novembre 2018 - La fin du monde dans un fauteuil
Et du coup, mes deux dernières chroniques qui resteront inédites:

Idiocratie


Je ne sais pas si vous avez vu ce film américain de 2006. Dans son monde futuriste, seuls les idiots ont survécu, et passent leurs journées devant la télé. Sous pression des industriels, ils ont réduit les scientifiques au silence et ont asséché la terre, au point de risquer la famine. Ce navet m’a d’abord fait rire, mais depuis quelque temps, il me déprime...

L’humour est plus fort que la science-fiction, car il montre un futur qui peut dégénérer sans avoir besoin d’imaginer des gouvernements ouvertement fascistes. Il suffit de décisions stupides, approuvées par le plus grand nombre, au préalable mal informé des conséquences.

Dix ans avant Trump, le film prédit l’élection d’un président mégalomane et narcissique, ancienne star de la télé. Un président superficiel et vaniteux, qui alterne entre démagogie et conflits ouverts. Un président qui cherche des bouc-émissaires faciles, et qui ne croît pas aux scientifiques qui prédisent un bouleversement écologique. Un président qui pousse son pays, et le monde, au chaos.

Il y a douze ans, ce film montrait par l’humour ce que les psychologues écrivent depuis longtemps, mais que peu de gens comprennent (et pour cause!), à savoir qu’à force de regarder la télé, les gens deviennent crétins, apathiques et acceptent leur sort sans réfléchir et sans se révolter. On n’en est pas encore là, quelques gilets jaunes sont là pour nous le rappeler, mais on s’en rapproche.

En prévision de ces derniers sursauts, le pouvoir s’équipe en général d’un appareil répressif surpuissant, qui peut tomber entre des mains, et surtout des cerveaux, limités. Outre les plus grandes prisons au monde, des policiers armés comme des militaires, et l’armée la puissante de la planète, des robots tueurs sont actuellement à la disposition d’un président américain capricieux et irascible. Que se passera-t-il quand il se sentira en difficulté?

En ce moment, l’armée américaine met au point des insectes capables de disséminer des virus dans le camp « ennemi ». Comment est-ce qu’une telle idée peut-elle ne pas mal tourner? A-t-on un QI collectif suffisant pour se permettre de jouer ainsi aux apprentis-sorciers?

Il est paradoxal que la notion la plus populaire, en ce temps où plusieurs études démontrent une régression du QI mondial, est celle de l’Intelligence Artificielle. Mais si l’humanité espère survivre en sous-traitant son intelligence à des ordinateurs, elle ne fera en fait que précipiter sa perte…



La fin du monde est reportée


Une tuile. Pourtant tout était réglé comme du papier à musique, dans les moindres détails. La fin du monde était prévue en 2030, le 28 juin même. Les rôles étaient distribués et les répétitions avaient commencé…

D’abord échauffer les esprits. Trouver quantité d’astuces pour faire fondre la banquise, chauffer les déserts, polluer les océans, couper les arbres, tuer les animaux…

De cette tension, créer le manque. Manque de pain et de poisson, manque d’ombre et de fraîcheur, hausse du prix du pétrole. Les conflits naissent, qui ne manquent d’exacerber la situation. Puis les guerres, les bombes, les morts, des millions de migrants sur les routes.

Au lieu de sacrifier un peu de leur richesse pour rétablir la situation, les plus riches de la planète planquent leur fric ou le dépensent inconsidérément. Ils achètent des voitures, des yachts, des avions et parcourent le monde, de paradis écologiques en paradis fiscaux. Ils achèteront aussi des armes pour se protéger, des avions de guerre, des sous-marins nucléaires, et s’entoureront de fils de fer barbelés.

Puis un déclic se produira, qui fera sombrer la planète dans la folie la plus totale. Ca commencera par l’élection d’un fou orange à la tête des États-Unis. Et là, si tout va bien, la guerre totale sera déclarée, Amérique du Nord contre Europe, Chine contre Russie, Japon contre Inde, Brésil contre Afrique du Sud…

Bombes atomiques déversées, abris antiatomiques détruits, radioactivité partout, plus rien ne poussera, plus rien à manger… et puis la fin du monde, le 28 juin 2030. On avait pensé à tout, ce serait un très beau spectacle final, son et lumière, fumée et étincelles, de la dentelle, rien ni personne n’en réchapperait, c’était garanti.

Et puis, alors que les équipes se préparaient, un stagiaire à l’intendance remarqua une incohérence : « vous avez bien dit qu’il n’y aurait plus de pétrole dès 2026? Et vous avez bien dit que les avions russes bombarderaient Pékin fin 2029? Mais comment voulez-vous que les avions russes décollent s’il n’y a plus de pétrole? ».

Les joies du direct! Mais nous comptons sur notre équipe de choc pour trouver au plus vite une solution de rechange à ce petit incident de parcours. Le système D aidant, nous sommes convaincus qu’ils trouveront une autre façon de se mettre sur la gueule d’ici une quinzaine d’années, vingt tout au plus. En attendant un intermède musical, avec The Doors : « this is the end, my only friend... ».

mercredi 30 janvier 2019

ELO#358 - Afro Funk


30 janvier 2019

Je découvre quelques uns des projets du Lyonnais Bruno Hovart qui a déjà publié sous le nom de Patchworks, Mr President, Taggy Matcher, Uptown Funk Empire...

Son nouveau groupe Afro Funk s'appelle Voilaaa, et en 2017 il a sorti un chouette album appelé Des Promesses, dont le chanteur sur la plupart des morceaux est Pat Kalla

On y trouve une reprise de Mandjou, de Salif Keita, un morceau sur le trou de la Sécu, Décalement, mais aussi le morceau La France: "La France, tu l’aimes ou tu la quittes. Marine, va t’en, va t’en, va t’en. Marion, va t’en, va t’en, va t’en"

En 2018, il produit le disque de Pat Kalla, Combattant, avec entre autres la reprise de Ancien Combattant, de Zao:

L'Afro Funk est une catégorie un peu floue, qui va des réelles perles funky comme ce Brand New Wayo, du groupe Mixed Grill (Nigéria, 1979), aux reprises de James Brown comme ce Cold Sweat du groupe Maloko (Cameroun 1988), qu'il enchaîne avec le Soul Makossa de Manu Dibango...
----------------------
Autre musique

Un nouveau titre pour Lee Fields: It Rains Love (2019)


Trombone Shorty avec Cyril Neville reprennent les Neville Brothers: Fiyo on the Bayou (2019)


Jean Baptiste et Rouquin, de Rouen - Le Meilleur des Mondes (2018)

Un groupe américain, Kokolo, propose une reprise Afrobeat du Magnificent Seven des Clash (2008)

Et une heure avec Johnny "Guitar" Watson - Live au Bataclan, le 8 décembre 1976 (audio seulement).
--------------------------------------------
Palerme / Briançon


Deux films à voir sur Arte:

Palerme, l'exception (25 minutes)
Nathalie Georges, ARTE, 5 octobre 2018
https://www.arte.tv/fr/videos/084352-000-A/italie-palerme-l-exception/

Palerme, une renaissance (52 minutes)
Andrea Rovetta, ARTE, le 4 décembre 2018
https://www.arte.tv/fr/videos/083295-000-A/palerme-une-renaissance/


France-Italie, toujours aussi déprimant...

Briançon : les associations craignent que les migrants "meurent d’épuisement" dans la montagne
Charlotte Boitiaux, Info Migrants, le 13 décembre 2018
http://www.infomigrants.net/fr/post/13894/briancon-les-associations-craignent-que-les-migrants-meurent-d-epuisement-dans-la-montagne

mercredi 23 janvier 2019

ELO#357 - Thiaroye


23 janvier 2019

Un des nombreux massacres de l'armée française coloniale, celui de Thiaroye au Sénégal en 1944, mérite d'être rappelé sans cesse, pour la brutalité et l'injustice de la colonisation, mais aussi parce que ces crimes ne sont ni reconnus à leur juste valeur, ni réparés par des dédommagements légitimes.

En 1988, l'écrivain et réalisateur sénégalais, et ancien tirailleur lui même, Semben Ousmane, réalise l'excellent Camp de Thiaroye, prix spécial du jury à la Mostra de Venise, jamais diffusé à la télévision française, mais visible ici:

Fidèle à la réputation de ce blog, je me dois de signaler deux détails musicaux sur ce film qui, à ma grande surprise, n'étaient signalés ni sur wikipédia (j'ai corrigé ça) ni sur l'IMDB:

La musique est composée et jouée, entre autre à l'harmonica, par Ismaila Lo. Il s'agit de l'artiste qui deviendra célèbre en 1994 sous le nom d'Ismael Lo, avec son tube Dibi Dibi Rek, et son harmonica qui lui valut le surnom du Bob Dylan africain:

Ismael Lo joue aussi dans le film, justement le soldat harmoniciste qui calme Pays en lui jouant Lili Marlène. Il jouera encore dans un court métrage de Idrissa Ouedraogo, Afrique, mon Afrique (1995, dont il composera aussi la musique), et dans Tableau ferraille, de Moussa Sene Absa (1996).

Autre acteur et musicien dans ce film, le congolais Casimir Zoba, plus connu sous le nom de Zao, et qui joue un soldat congolais. Déjà célèbre depuis 1984 et son tube Ancien Combattant, dans lequel on retrouve la même langue imagée que dans le film, Zao continuera de composer jusqu'en 1999, mais je ne sais pas s'il tournera dans d'autres films. Après une pause, il recommence à donner des concerts depuis 2006 et je vous le recommande chaudement s'il passe près de chez vous...
----------------------------------------------
Autre musique

Juste après mon post sur l'histoire de la chanson My Favorite Things, Ariana Grande sortait sa version R'n'B (2019). Les paroles et le clip sont affreux, mais musicalement la transition est assez réussie:

A ce jour, le meilleur morceau sur les Gilets Jaunes, dont le clip est aussi du même coup le meilleur reportage:

D1ST1 - Gilets Jaunes

Au passage, Jaune – Le journal pour gagner:
https://jaune.noblogs.org

La chanson d'un nouveau chanteur, Laville - Easy (2018)

Un peu de métal indien: Bloodywood - Ari Ari (2018)

Reprise de Curtis Mayfield par Myles Sanko - Move On Up (2018)

Hommage à Ray Charles en 2018 avec:

Norah Jones - What Would I Do Without You

Ruthie Foster - Georgia

Gary Clark Jr. - Night Time is the Right Time

Al Green en 2013, repris par José James, pour son magnifique Simply Beautiful:

Al Green en 1973, accompagné par le groupe Chicago, reprend son fameux Tired Of Being Alone:

Un quart d'heure avec le Average White Band à Paris en 1979

Reprise en reggae du tube soul de 1968, Private Number. Le duo originel, William Bell et Judy Clay, est ici remplacé deux ans plus tard par Bob Andy et Marcia Griffiths.
------------------------------------------------------
Afrique


Les occidentaux apprentis-sorciers utilisent l’Afrique comme terrain d’expérimentation, par exemple en testant les conséquences de la modification génétique d'insectes disséminés en ville:

Forcer les gènes et l’Afrique: Enquête sur le forçage génétique des moustiques
Zahra Moloo, Jef Klak, le 26 septembre 2018

Sous prétexte de régler le problème du paludisme, avec la complicité de la Fondation Bill Gates, on pourra ensuite tester des insectes porteurs de virus pour aller en terrain ennemi. Aucune leçon n'est tirée des erreurs précédentes dans le domaine des OGM...

Un petit reportage a été tourné au Burkina Faso:

A Question of Consent: Exterminator Mosquitoes in Burkina Faso
ETC group, le 18 décembre 2018

Ce qui nous ramène à l'inoubliable Zao: Moustique

mercredi 16 janvier 2019

ELO#356 - My Favorite Things


16 janvier 2019

En octobre 2018, douze artistes reprennent cette chanson pour Arte: Rosemary Standley (du groupe Moriarty), Jeanne Added (pop française), Hugh Coltman (jazz britannique), Fred Poulet et Mami Chan (musiciens français décalés), GiedRé (humoriste), Nicolas Jules (guitariste), Brad Scott (bassiste), Elise Caron (jazz français), Louis Sclavis (jazz français), Mélissa Laveaux (flok canadienne), Sarah Murcia (contrebassiste, compositrice, cheffe d’orchestre)...

My Favorite Things
Sarah Murcia et Paul Ouazan, Arte, le 18 décembre 2018 (61 minutes)

Un peu de contexte, My Favorite Things est une des chansons de la comédie musicale The Sound of Music (La Mélodie du Bonheur) sortie en 1959 (adaptée en film en 1965, avec Julie Andrews).

En 1960, John Coltrane la reprend dans son disque éponyme, dans une version d'à peine un quart d'heure:

Elle est ensuite devenue une obsession pour lui, qui en fait des versions de plus en plus longues en concert, jusqu’à une version de près d’une heure au Japon en 1966:

Autres versions, à commencer par celle de Julie Andrews:

Al Jarreau:

Bjork (dans le film Dancer in the Dark):
------------------------------------------------------
Autre musique

Melissa Laveaux - Nan Fon Bwa (2018)

Durand Jones - Don’t You Know (2018)

Encore une Chanson Jaune: Les jeux sont faits (censure sur Youtube: il faut se connecter pour prouver qu’on est majeurs)

L'évolution des "Nananana" dans les chansons, de 1966 à aujourd'hui

Hymne rap aux Vegan: Chokeules - 40-Year-Old Vegan (2014)

Encore une chanson anti-flics, de la chanteuse de reggae britannique Ranking Ann ‎– Kill The Police Bill (1983), et encore une chanson pour la Palestine, de la chanteuse française engagée Colette Magny - Carte d'Identité (1977). Cela aurait pu être la première traduction en français de ce poème de Mahmoud Darwish et la première chanson pro-palestinienne jamais publiée en dehors du monde arabe, dans le cadre du disque de Colette Magny consacré au conflit israélo-palestinien intitulé Un Juif à La Mer, Un Palestinien Au Napalm qu'elle joue au Théâtre de la Ville à Paris en 1977. Malheureusement, par peur de la polémique, elle repousse la sortie de ce disque à 1992, en toute discrétion...

La chanteuse française Yasmine Kyd rend hommage à Roy Hargrove au Sunset à Paris, le 19 décembre 2018, en reprenant son Forget Regret

Et deux concerts (audio seulement) d'une heure de Marvin Gaye:

Tokyo 1979:

Amsterdam 1980:
-----------------------------------------------------
BDs


Je me suis penché sur un top 10 de mes BDs préférées. Pas facile, mais allons-y...

Maus, de Art Spiegelman
Broderies, de Marjan Satrapi
Mes problèmes avec les femmes, de Robert Crumb
Palestine, de Joe Sacco
Ma vie, mon œuvre, mon cul, de Siné
Les Dingodossiers, de Gotlib et Goscinny
Idées Noires, de Franquin
Changement d’adresses, de Julie Doucet
Le Cri du Peuple, de Tardi
Le Steak haché de Damoclès, de Fabcaro

Un article sur l'évolution de la bande dessinée, centrée sur le Québec, mais on voit ça un peu partout...

La BD redessinée
Pierre-Etienne Caza, Actualités UQAM, le 27 novembre 2018


Et puisqu'on est sur le sujet de la BD, j'en profite pour partager avec vous la mauvaise nouvelle: Le Psikopat, c'est fini. Le numéro sorti le 11 janvier est le dernier...  Une interview de Carali est à lire en intégralité dans le numéro de janvier 2019 de Siné Mensuel. Extraits:

Carali - « Les dessinateurs les plus violents comme Siné, sont de vrais gentils »

Carali - « Un bon dessin de presse, ce n’est pas juste un gag »

Carali - « Découvrir un nouveau talent, c’est comme un trésor »

mercredi 9 janvier 2019

ELO#355 - Miles Davis sans électricité


9 janvier 2019

Vous connaissez le morceau Jean-Pierre, de Miles Davis? Je ne crois pas qu'il en existe de version studio, la première occurrence provient du disque live, We Want Miles enregistré en 1981 et sorti en 1982, avec Mike Stern à la guitare, Marcus Miller à la basse, Al Foster à la batterie, Mino Cinelu aux percus, et Bill Evans au sax. C'est l'un de ses tubes.

Il part ensuite en tournée avec le même groupe, et passe par Paris, le 3 mai 1982 au Théâtre du Châtelet. Au milieu du morceau Fat Time, les plombs sautent! Mais Miles continue en acoustique, et décide de jouer Jean-Pierre, pendant près de 7 minutes, avant que l'électricité ne soit rétablie sur scène!
--------------------------------------------
Autre musique


Jorja Smith - The One (2018)

Kadhja Bonet - Delphine (2018)

Et 20 minutes avec HER au Tiny Desk (2018)

Un peu de flamenco moderne avec Rosalía - Malamente (2018)

Rosalía - De Plata (2017)

Anita O'Day - Sweet Georgia Brown et Tea for Two (1958)

Version de Smile, le tube de Nat King Cole, par le groupe de soul français Kimberose, et une heure avec Nina Simone.
-------------------------------------------------
Gilets Jaunes


Alors que, dans le cadre du mouvement des Gilets Jaunes, le ministère de l'éducation s'attaque une nouvelle fois à la liberté d'expression des membres de l’Éducation nationale, voici une mise au point du syndicat Sud Éducation 13 : Le devoir de réserve n'existe pas !
Sud Éducation 13, le  24 mars 2017
https://www.questionsdeclasses.org/?Expression-des-personnels-le-devoir-de-reserve-n-existe-pas

Les Gentils, les Méchants

Le Chant des Partisans

Des graffitis jaunes aussi:
https://larueourien.tumblr.com/
----------------------------------------
Vidéos

L’Antéchinus, cet animal obsédé du sexe (3 minutes)
Dr Nozman, Youtube, le 11 août 2017

Franck Lepage: Cure de désintox contre la langue de bois (9 minutes)
Le Média, Youtube, le 21 novembre 2018

The Punishment, de Filipe Vilas-Boas (3 minutes)
https://vimeo.com/209734673

Continuons à aller plus loin ensemble!
Documentaire du mouvement des "personnes handicapées pour l'accès aux services" (PHAS), Québec 2018.
https://vimeo.com/270467141

mercredi 2 janvier 2019

ELO#354 - Aretha Franklin nous souhaite la bonne année


2 janvier 2019

Auld Lang Syne est une chanson écossaise plus connue des francophones sous le nom de Ce n'est qu'un au revoir. Aux États-Unis, elle est souvent reprise pour la nouvelle année. Comme le dit l'adage, Aretha Franklin pourrait chanter le bottin et en faire un chef d’œuvre d'émotion. La preuve avec cette fantastique version du 31 décembre 1975 au Waldorf Astoria, à New-York.

Autre version, le 23 décembre 1986, à la télé américaine, avec Billy Preston:

Et le 1er janvier 2016, à Uncasville, dans le Connecticut:

Autres versions de Auld Lang Syne:

Jon Batiste (2018) :

Une version blues de B.B. King et deux versions funky, l'une de Harris and His Christmas Avengers et l'autre du groupe The Black on White Affair.
--------------------------------------------
Autre musique

Chris Jasper - Show somebody love (2018)

Gregory Porter - Hey Laura (2018)

Gregory Porter - Mona Lisa (2018)

DeRobert and The Half-Truths - Judgement  (2018)

Une carte postale de Noël 1978 par Tom Waits: Christmas Card from a Hooker in Minneapolis, de l'excellent album Blue Valentine...

Une chanson de plus d'Aretha Franklin:

I Dreamed A Dream (de la Comédie Musicale Les Misérables), au concert de pré-inauguration de Bill Clinton au Capital Centre, à Landover, Maryland, le 19 janvier 1993

Une chanson anti-flics de plus:

James Deano - Le Fils Du Commissaire (2007)

Une chanson pro-palestinienne de plus:

Nour Qamar - Humat Al Quds (Les gardiens de Jérusalem) (Tunisie 2018)

Et si vous avez un peu plus de temps:

Une heure avec Ed Motta
Soundcheck, le 30 octobre 2018

Une heure avec Neneh Cherry
FIP, le 13 novembre 2018
-----------------------------------
Palestine


Chronique du cinéma palestinien : la renaissance d’un cinéma sans État
Lou Mamalet, Middle East Eye, le 3 novembre 2018
https://www.middleeasteye.net/fr/reportages/chronique-du-cin-ma-palestinien-la-renaissance-d-un-cin-ma-sans-tat-558511438

Dans l’hôtel Walled Off de Banksy à Bethlehem
Jonathan Cook, The National, le 21 décembre 2018
http://www.agencemediapalestine.fr/blog/2018/12/26/dans-lhotel-walled-off-de-banksy-a-bethlehem/

Il y a 10 ans, Israël lançait sa campagne de massacres dans la bande de Gaza
Maram Humaid, Al Jazeera, le 27 décembre 2018
http://www.chroniquepalestine.com/10-ans-israel-lancait-campagne-massacres-bande-de-gaza/

Près de 300 Palestiniens tués et 29.000 blessés en 2018
Maureen Clare Murphy, The Electronic Intifada, le 27 décembre 2018
http://www.agencemediapalestine.fr/blog/2018/12/29/pres-de-300-palestiniens-tues-et-29-000-blesses-en-2018/

Vous vous souvenez de Razan Al-Najjar, cette jeune infirmière de 20 ans, assassinée par un sniper israélien alors qu'elle soignait des blessés à Gaza en juin dernier? Six mois plus tard, une équipe de journaliste tente de préciser ce qui s'est passé ce jour là, en analysant le terrain, la version israélienne, en interrogeant une trentaine de témoins et en analysant des milliers de photos et de vidéos prises ce jour là. Le verdict est sans appel. L'armée israélienne a bien tiré sur une foule calme où le personne médical était clairement identifié. Cela peut constituer un crime de guerre. L'article est très sévère, de même que le ton de la vidéo de 17 minutes qui résume l'action, et le protocole journalistique est un modèle de rigueur. Et comment ne pas signaler que tout ça est publié dans le New-York Times, journal extrêmement mainstream et souvent sioniste... La vérité finira-t-elle pas faire ouvrir les yeux des plus obtus?

A Day, a Life: When a Medic Was Killed in Gaza, Was It an Accident?
David M. Halbfinger, The New-York Times, le 30 décembre 2018
https://www.nytimes.com/2018/12/30/world/middleeast/gaza-medic-israel-shooting.html

An Israeli Soldier Killed a Medic in Gaza. We Investigated the Fatal Shot.
YOUSUR AL-HLOU, MALACHY BROWNE, JOHN WOO and DAVID M. HALBFINGER, The New-York Times, le 30 décembre 2018
https://www.nytimes.com/video/world/middleeast/100000005933727/israel-gaza-medic-killed-rouzan-najjar.html

How Times Reporters Froze a Fatal Moment on a Protest Field in Gaza
Malachy Browne, The New-York Times, le 30 décembre 2018
https://www.nytimes.com/2018/12/30/reader-center/gaza-medic-israel-shooting-video-investigation.html

Un article, traduit ici en français, résumé la situation:

Le rapport du New York Times sur l’assassinat de Razan al-Najjar, infirmière à Gaza, constitue un grand pas – mais défectueux – en avant
James North, Mondoweiss, le 31 décembre 2018
http://www.agencemediapalestine.fr/blog/2019/01/02/le-rapport-du-new-york-times-sur-lassassinat-de-razan-al-najjar-infirmiere-a-gaza-constitue-un-grand-pas-mais-defectueux-en-avant/