mardi 28 octobre 2008

Siné Hebdo #८ : Diable-Dieu : २-1


२९ octobre २००८



On trouve I got a woman sur toutes les compilations de Ray Charles de l’époque Atlantic, la meilleure. Mais ma version préférée se trouve sur le disque Live enregistré au Festival de Jazz de Newport en 1958...

On trouve There’s a man going round taking names par Josh White, en 1933, sur une compilation Frémeaux.

Et vous pouvez retrouver le rarissime It must be Jesus par les Southern Tones en 1954... en cliquant ici!

10 commentaires:

Yves Le Roux a dit…

Merci. Je viens d'écouter "I Must Be Jesus" et là pas de doute, le grand Ray a bien piqué mais on lui pardonnera vu ce qu'il en a fait. D'accord avec toi la meilleure version est celle enregistrée à Newport (qui préfigure d'ailleurs "I Got A Woman") que j'ai eu la chance de découvrir dans le film "Jazz à Newport" en même temps que je découvrais Ray Charles. J'avais alors 17 ans et je me souviens que j'en suis ressorti sur un nuage d'autant que le plateau était superbe : outre R.C., Anita O'Day, Jimmy Giuffre entre autres.

P.S. J'aime de plus en plus Siné Hebdo. Merci à tous!

Yves Le Roux

Pierre Marie a dit…

Je suis d'accord pour lui pardonner, il était tellement bon, et puis, ça n'a pas l'air très rare dans le monde de la musique ce genre de "pompage" (je pense à led zeppellin et tant d'autres...). En tout cas merci pour cet article fort intéressant !

Entre les Oreilles a dit…

Merci pour vos compliments. Loin de moi l'idée de condamner Ray Charles qui, en empruntant UNE mélodie, crée un style entier à lui tout seul!

Cela dit, on me signale que It Must Be Jesus, introuvable depuis plus de 50 ans, vient d'être édité en CD dans la compilation "Texas Gospel Vol.2" par Acrobat, spécialisée dans la compilation de rares titres de gospel. Pour ceux qui ça intéresse:
http://www.ciao.fr/Texas_Gospel_Vol_2_Various_Artists__1470546

Dror

Olivier SC a dit…

Merci pour cette trouvaille ! "Heureusement", la version de Ray Charles est laïque ;)

Gashade a dit…

Bravo pour la recherche!
Ca rappele la reprise par Willie Dixon du gospel This Train devenu My Babe!
Il y avait un 33t 25cm Atlantic en France, de Ray Charles, du nom de Le Grand Concert dans les années 60, avec la meilleure version de What'd I say, ils en ont fait plusieurs super 45t, je les ai mais qui craquent trop! Je n'arrive pas à retrouver ce "grand concert" en cd, c'est pas Newport en 58, vu que What'd I Say n'y figure pas. Est-ce que vous auriez une piste?
Merci d'avance!

Entre les Oreilles a dit…

Certains "emprunts" sont plus faciles à identifier comme "This little light of mine" qui devient "This little girl of mine"...

Pour ce qui est de la version live de What'd I say que vous cherchez, en fait, ce que j'appelle le "Live à Newport 1958" est un CD qui comprend 10 titres enregistrés à Newport en 1958 et 6 titres enregistrés à Atlanta en 1959. Le dernier titre est What'd I Say, c'est peut-être celui auquel vous pensez.

Les autres live de cette époque qui sont disponibles en CDs, plus ou moins facilement et à ma connaissance, sont le Live à Paris en 1961 et le Live à Berlin en 1962. Les deux comprennent des versions de What'd I Say, la différence principale est qu'à Paris Ray est à l'orgue alors qu'à Berlin (comme à Atlanta) il est au piano. Berlin est difficile à trouver (il est dans la série Jazz at the Philarmonic, donc chez Pablo). Paris en revanche est disponible si vous achetez l'album BD jazz consacré à Ray Charles, avec deux CDs dont ce fameux concert parisien.

Bonnes découvertes...

Dror

Gashade a dit…

Merci pour les tuyaux, je crois que Le Grand Concert est le titre français du vinyl 33t 25cm "RC In Person" enregistré au Herndon Stadium de Atlanta! Et en effet ça a été réédité en cd avec Newport sous le titre "R.C.Live" sauf Yes Indeed dont on a préféré gardé la version Newport, dommage pourquoi pas les 2?
Merci pour tout!

Entre les Oreilles a dit…

Mais il y a deux versions de "The Right Time" avec la grande Marjorie Hendricks!

A ce propos, savez-vous que le groupe n'est constitué que de piano, basse, batterie, cuivres et choeurs? Pas besoin de guitare!

Dror

Gashade a dit…

J'ai eu de la chance, j'avais des parents qui aimaient Ray Charles, avaient acheté tous ces super 45t, et ma mère elle-même me disait :"Ca, là tu entends? Celle qui prend le solo après Ray dans The Right Time, et ben c'est Margie Hendricks, avec les Raelets, derrière!"
J'ai eu de la chance, hein?

Entre les Oreilles a dit…

Nos parents se ressemblent!

Ma mère ne m'a pas dit que c'était Margie Hendricks, mais elle chantait avec elle à tue-tête dans la cuisine.

Oui, on a de la chance...

Dror