mardi 18 novembre 2008

Siné Hebdo #11 : La Maison Noire


19 novembre २००८

Les morceaux cités:
Strange Fruit de Billie Holiday
Mississippi Goddam de Nina Simone
A Change is Gonna Come de Sam Cooke
Someday We'll All be Free de Donny Hathaway
Ball of Confusion des Temptations
Fight the Power des Isley Brothers
Yes We Can de Lee Dorsey
Yes We Can de Will I Am
Black President de Nas
Young, Gifted and Black de Nina Simone
Say it Loud, I'm Black and I'm Proud de James Brown
Funky President de James Brown
One Nation Under a Groove de George Clinton
Chocolate City de George Clinton
Work Song de Nina Simone
Short Eyes de Curtis Mayfield
Court Room des Last Poets
Locked Up de Akon
The Revolution Will Not Be Televised de Gil Scott Heron

Un morceau :
Parmi les morceaux cités, Someday We'll All be Free dont la version d’Aretha Franklin, dans la BO de « Malcolm X » (de Spike Lee, 1992), est encore plus belle que l’originale

Autres morceaux pour la BO de l’élection de Barack Obama :
Black, Brown and Beige de Duke Ellington
Black, Brown and White de Big Bill Broonzy
Just a Dream de Big Bill Broonzy
Ol' Man River de Paul Robeson
We Shall Overcome de Mahalia Jackson
People Get Ready des Impressions
Keep on Pushing des Impressions
Choice of Colors des Impressions
We're a Winner des Impressions
Only the Strong Survive de Jerry Butler
Respect
de Otis Redding
Respect Yourself des Staple Singers
Long Walk to D.C. des Staple Singers
I'll Take You There
des Staple Singers
Mama Rose
de Archie Shepp
Give More Power to the People des Chi-Lites
Black Pearl de Sonny Charles and the Checkmates
Hard Times de Baby Huey & The Babysitters
Hang on in There de Mike James Kirkland
Wholly Holy de Marvin Gaye
What's Going On? de Marvin Gaye
Why can't we live together? de Timmy Thomas
I Don't Want Nobody to Give Me Nothing (Open Up the Door, I'll Get it Myself) de James Brown
I Am Somebody
de Johnnie Taylor
I could never be president de Johnnie Taylor
Is it Because I'm Black? de Syl Johnson
Am I Black Enough for You? de Billy Paul
Don't Call me Nigger, Whitey de Sly and the Family Stone
Paint the White House Black de George Clinton
Compared to What? de Roberta Flack
Run Charlie Run des Temptations
Message From a Black Man, des Temptations
The Tower de Ice T
War de Edwin Starr
Stop the War des Impressions
We Got to Have Peace de Curtis Mayfield
Ghetto Man de Marvin Sease
Ghetto Child de Johnny Copeland
Ghetto Child des Spinners
Ghetto Life de Rick James
The Ghetto des Staple Singers

The Ghetto de Donny Hathaway
Little Ghetto Boy de Donny Hathaway
In the Ghetto de Elvis Presley
Woman of the Ghetto de Marlena Shaw

A Star in the Ghetto de Ben E. King
Santa Claus goes Straight to the Ghetto de James Brown

The World Is a Ghetto de War
Every Ghetto Every City de Lauryn Hill
Village Ghetto Land de Stevie Wonder
Let's Clean Up the Ghetto des Philadelphia All Stars
Out of the Ghetto de Isaac Hayes
Soulville de Isaac Hayes

Concrete Reservation de Syl Johnson
Inner City Blues de Marvin Gaye

Superfly de Curtis Mayfield
Fight the Power de Public Enemy
Fuck tha Police de NWA
You Haven't Done Nothin' de Stevie Wonder
Signed, Sealed, Delivered, I'm Yours de Stevie Wonder
Living for the City de Stevie Wonder

Quelques images de George Clinton:
Parliament, Chocolate City, १९७५
Tell 'em to make sure they got their James Brown pass
And don't be surprised if Ali is in the White House

Reverend Ike, Secretary of the Treasure
Richard Pryor, Minister of Education
Stevie Wonder, Secretary of FINE arts
And Miss Aretha Franklin, the First Lady


Funkadelic, One nation under a groove, १९७८

Hey Man, Smell My Finger, 1993

Musique vivante en France cette semaine :
17-31 novembre
Marseille: Fiesta des Suds avec entre autres Richie Havens, Ceux qui Marchent Debout, Herbie Hancock, Omara Portuando, Nneka, Asian Dub Foundation, Rokia Traore, Bashung: http://www.dock-des-suds.org/
21-22 novembre
Sunset (Paris): Ben Sidran
21 novembre
La Grange Dimière (Fresnes): Le Garage Rigaud

10 commentaires:

PhV a dit…

Vous mentionnez Work Song de Nina Simone. Une précision juste histoire de causer : la musique, à ma connaissance, est de Nat Adderley, et les paroles, je crois, d'Oscar Brown Jr. Et la version de Nina Simone vole très haut de toute façon. Sur le net on trouve une version de Ray Charles, qui semble assez "bootleg", où il fait un medley avec Moanin', un standard à la structure similaire, pour ne pas dire identique.

Entre les Oreilles a dit…

J'ai essayé de mettre pour chaque chanson la version qui me semblait "classique", mais d'une part je peux ne pas toutes les connaître et d'autre part c'est un peu subjectif. Mais merci de ces précisions et... de causer!!!

Dror

64 Hz a dit…

Tiens sur le site RMC.FR vous pouvez élire la grande gueule 2008, bien sur Siné figure dans le classement avec un beau pull vert.
le premier actuellement et Siné avec 20%, deuxième Sarko, affaire a suivre !!!!!!!!!!

Anonyme a dit…

C'est bien d'avoir cité G Clinton dont je suis un Fan inoxydable, mais c'est bien malheureux de ne pas avoir cité le prophétique :
"Paint the White House black " de 1993
[img]
http://www.duke.edu/~tmc/motherpage/covers_gcpfas/cov-paintwhitehouseblack.gif[/img]
Allé, je passe pour cette fois ...

Entre les Oreilles a dit…

Désolé pour cet oubli!
Du coup je rajoute l'image sur le blog, ainsi que la pochette du disque "Chocolate City"!
Merci de la suggestion, la liste est appelée à s'étendre...
Dror

Gashade a dit…

Salut, Dror!
Je pense à la chanson de Big Bill Broonzy "Black, Brown and White", dans les années 40? "Si tu es blanc, tu peux entrer, si tu es marron passe encore, si tu es noir, casse-toi, mon vieux, casse-toi". Je vais essayer de retrouver les paroles, c'était un disque de mes parents que j'écoutais quand j'étais gamin (encore! Décidément, ils avaient bon goût!).
A+...

Gashade a dit…

Ca y est! C'est "Get back (Black, Brown and White)", 8/11/51.
"J'étais au bureau de l'emploi, ils ont appelé tous les numéros, ils n'ont jamais appelé le mien. Ils m'ont dit : si t'es blanc, ça va, si t'es brun, tu peux rester, mais si t'es noir mon vieux... va-t'en, va-t'en, va-t'en!...
C'est Panassié qui a sorti la chanson le premier en France, à ce qu'ils disent du moins, ben oui, le disque de mes parents était une compil, 33t 25cm, de jazz Panassié/Hot Club de France.
Voici le lien, à +...
http://www.gavagai.de/musik/HHM60.htm

Entre les Oreilles a dit…

Tu as raison, j'ai oublié cette période, il y en a d'ailleurs un autre de Big Bill Broonzy qui s'appelle "Just a Dream" (antérieur au discours de Martin Luther King) où il dit qu'il rêve qu'il se retrouve à la Maison Blanche dans le fauteuil du président. Il y a aussi de très beauxt textes de cette époque de Paul Robeson... "Black, Brown and White" me fait aussi penser à l'opéra de Duke Ellington, "Black, Brown and Beige"... Tant d'exemples...
Dror

Anonyme a dit…

Salut, simple curiosité. Est tu le même Dror qui écrit sur le blog de l'extreme centre

Entre les Oreilles a dit…

>Salut, simple curiosité. Est tu le
>même Dror qui écrit sur le blog de
>l'extreme centre

Certainement pas!!!

Dror, extrême gauchiste