mercredi 5 janvier 2011

ELO#35 - Palmarès 2010


5 janvier 2011

Voici mon palmarès musical de l'année 2010, avec quelques retards habituels et aussi, un super concert de Stevie Wonder avec Prince en guest, les Brooklyn Funk Essentials et le festival de Porretta...

1) Sharon Jones: I learned the hard way (2010), toujours aussi bien et excellent concert
2) The Green Brothers: Soulsville (2009), une belle découverte
3) John Legend et The Roots: Wake Up (2010), une réussite
4) Erykah Badu: New Amerykah 2 (2010), à la hauteur de l'attente
5) Gil Scott-Heron: I'm new here (2010), de très très beaux restes et un chouette concert
6) Tom Waits: Glitter and Doom (2009), un bel album live

Excellents disques réédités en 2010, ou presque, et comme d'habitude, grâce à Porretta, les découvertes de Swamp Dogg, Clay Hammond, Thelma Jones, les Green Brothers...

1 et 2) Les deux CDs Good God de Numero, consacrés au funky gospel (2006 et 2009)
3) The Jacksons: Get it together (1973), "grâce" à la mort de Michael, on réédite tout, y compris les CDs qui avaient disparu, comme cet album très funky
4) Lee Fields: Problems (2002), là encore, un album disparu, merci aux rééditeurs
5) Esther Marrow: Sister Woman (1972), qui lui n'était jamais sorti en CD!
6) La compilation Rythm & Blues de Putumayo (2010), qui m'a permis la découverte des Emotions et de Rockie Charles

En Jazz, j'ai apprécié l'album Tribe, de Rebirth, et les albums de quelques bons français: Eric Legnini, Mina Agossi et Alex Tassel. Une mention spéciale aux concerts Jazz et Goûter du Sunside, pour emmener les enfants...

1) Rebirth: Tribe (2009)
2) Eric Legnini: Trippin' (2008)
3) Mina Agossi: Just like a lady (2010), chouette concert aussi
4) Alex Tassel: Heads or Tails (2010)

Pour ce qui est des francophones, je mettrai tout en haut de jeunes rappeurs (ZEP, Casey mais aussi le MAP et Rocé en concert), mais aussi des artistes confirmés (Bashung et Desjardins, mais aussi Higelin en concert). Mention spéciale à Mouss et Hakim pour un splendide concert au Cabaret Sauvage...

1) ZEP: Devoir d'Insolence (2010)
2) Alain Bashung: Dimanches à l'Elysée (2009)
3) Richard Desjardins: Symphonique (2009)
4) Casey: Libérez la bête (2009), super aussi en concert.

Dans le reste du monde, j'ai beaucoup apprécié les rappeurs Donquishoot (algérien), Narcicyst (irakien) et K'naan (somalien), malgré tout le raffut autour de ce dernier lors de la coupe du monde. J'ai apprécié l'excursion reggae de Youssou N'Dour et j'ai, par ailleurs, découvert l'album Persecucion de l'Espagnol El Lebrijano et une compilation du brésilien Tim Maia. Excellents concerts de Alemayehu Eshete, Mahmoud Ahmed, Buika, Enrique Morente, Khaled, mais aussi des rastas Toots and the Maytals, U-Roy et I Jahman Levi...

1) Rabah Donquishoot: Le dernier cri (2010), dont voici le titre Madrsa
2) The Narcicyst: Two (2010)
3) K'naan: Troubadour (2009)
4) Youssou N'Dour: Dakar-Kingston (2010)
5) El Lebrijano: Persecucion (1976)
6) Tim Maia: Millennium
=======================
Voici deux lettres ouvertes envoyées par la Campagne BDS France à Vanessa Paradis et à Juan Carlos Caceres, pour qu'ils renoncent à se rendre dans le pays de l'apartheid...
--------------------
Vanessa Paradis
Universal Music France
20 rue des Fossés Saint Jacques
75005 Paris

Paris, le 27 décembre 2010

Chère Vanessa Paradis,

Nous avons appris qu'après votre tournée française acoustique, vous alliez reprendre la route et faire une série de concerts à l'étranger, notamment en Israël, à l'Opéra de Tel-Aviv, le 10 février 2011.

« Parfois on regarde les choses telles qu'elles sont en se demandant pourquoi », cette phrase, extraite de l'une de vos ballades, rappelle aujourd'hui la situation du pays dans lequel vous vous apprêtez à jouer. Si l'on regarde les choses telles qu'elles sont, on ne peut ignorer l'occupation militaire de la Cisjordanie, la poursuite de la colonisation sur les terres palestiniennes et le déni des droits humains les plus fondamentaux des Palestiniens, comme l'accès à leau ou à une éducation de qualité. Tels qu'ils sont, 600 check-points entravent la circulation de milliers de personnes qui ne peuvent se rendre au travail, à lécole ou... à votre concert. Telles qu'elles sont, les véritables politiques d'apartheid, menées par le gouvernement israélien, discriminent les citoyens arabes d'Israël et nient le droit au retour de milliers de réfugiés palestiniens qui cherchent à regagner leurs maisons.

On se demande pourquoi : pourquoi une telle impunité, pourquoi le soutien de l'Union Européenne, des Etats Unis et des pays voisins, à un Etat qui a massacré, il y deux ans à peine, la population de Gaza, sans défense et maintenue sous embargo depuis plusieurs années ; un Etat qui, il y a quelques mois, n'a pas hésité à tirer à bout portant sur des militants pacifistes qui venaient apporter une aide humanitaire dans le cadre de « la flottille humanitaire pour Gaza ».

« Parfois on les regarde telles qu'elles pourraient être en se disant pourquoi pas ». Pourquoi pas, nous aussi, réagir face à cette impunité, de façon non-violente ? C'est dans ce cadre, devant l'échec de toutes formes d'intervention internationale et de tentatives de paix, et inspirés par la lutte des Sud-Africains contre l'apartheid, que s'inscrit la campagne « BDS » initiée en 2005 par toutes les composantes de la société civile palestinienne. Il s'agit d'un appel au Boycott, au Désinvestissement et aux Sanctions contre l'Etat d'Israël, jusqu'à ce qu'il applique le droit international et les principes universels des droits de l'homme.

Aujourd'hui, de nombreuses personnalités de vos deux familles artistiques ont choisi de ne pas se produire en Israël tant que cet Etat ne changera pas sa politique. Parmi les cinéastes, Ken Loach, Jean-Luc Godard, Meg Ryan, Dustin Hoffman ou Mike Leigh. Parmi les musiciens, Roger Waters, Brian Eno, Annie Lennox, Carlos Santana, Elvis Costello, Gil Scott-Heron, Gorillaz, les Pixies, Massive Attack, Gilles Vigneault ou Lhasa, entre autres, ont récemment annulé leurs prestations artistiques dans différentes villes israéliennes.

Vous qui avez participé à de nombreux concerts caritatifs, vous qui êtes mère, vous qui êtes marraine d'une association qui réalise les rêves des enfants, nous vous demandons de penser aux milliers d'enfants palestiniens qui n'ont pas la chance aujourd'hui de pouvoir rêver, ni même de mener une vie normale, d'avoir accès à l'éducation, à l'eau ou à la santé.

Alors que certains ne manqueront pas d'interpréter votre concert comme un soutien politique, et pas seulement culturel, à l'Etat d'Israël, nous espérons au contraire pouvoir vous compter parmi les artistes du monde entier qui se sont joints aux appels au boycott d'Israël tant que celui-ci n'aura pas rempli ses obligations envers le droit international et reconnu pleinement les droits des Palestiniens.

Nous restons à votre entière disposition pour tout supplément d'information.

La Campagne BDS France
http://www.bdsfrance.org/
----------------------------------------
Juan Carlos Caceres
c/o Vivement Ce Soir
Lot. Codani
Route de la mer
20260 Lumio

Paris, le 27 décembre 2010

Cher Juan Carlos Caceres,

Nous vous écrivons à la veille de votre participation prévue au Red Sea Winter Jazz Festival, dans l'espoir que vous annuliez votre voyage.

Vous ne savez peut-être pas que ce festival est parrainé par le gouvernement israélien, qui parraine en outre la dépossession des Palestiniens de leurs maisons, ainsi que de nombreuses lois discriminatoires à l'égard des "non-juifs", dans un système antidémocratique que l'on peut qualifier d'apartheid. De telles initiatives culturelles étatiques cherchent à masquer, derrière une propagande de « plaque tournante culturelle dynamique », une politique brutale et, pour la résumer en un seul mot, coloniale.

En réaction à des décennies d'oppression, couplées avec l'échec de toutes formes d'intervention internationale et de tentatives de paix, le peuple palestinien appelle les artistes de conscience au Boycott, au Désinvestissement et aux Sanctions (BDS), jusqu'à ce qu'Israël se conforme au droit international et aux principes universels des droits humains. Ce mouvement s'inspire de la lutte menée par les Sud-Africains contre l'apartheid. Une multitude d'artistes, récemment Elvis Costello, Gil Scott-Heron ou Carlos Santana, a répondu à l'appel au boycott et a annulé des spectacles prévus en Israël.

Vous avez étudié la culture des peuples autochtones et des peuples opprimés en Argentine, indiens et noirs. Vous avez voulu en révéler « l'histoire niée » par 150 ans de racisme des immigrés venus d'Europe. Vous ne pouvez donc pas être insensible à l'histoire et à la culture niée, sous vos yeux, du peuple palestinien, autochtone et opprimé par l'Etat israélien. Dans ce cas, comment pourriez-vous ne pas écouter son appel ?

Alors que certains ne manqueront pas d'interpréter votre concert comme un soutien politique, et pas seulement culturel, à l'Etat d'Israël, nous espérons au contraire pouvoir vous compter parmi les artistes qui se joindront à l'appel non-violent au boycott d'Israël, et en particulier au RSWJF, et ainsi, aider à atteindre l'égalité des droits et la justice en Palestine-Israël.

En réponse à l'appel palestinien à la solidarité internationale, refusez de jouer pour l'apartheid.

Nous restons à votre entière disposition pour tout supplément d'information, et pour vous rencontrer si vous le souhaitez.

La Campagne BDS France
http://www.bdsfrance.org/

Aucun commentaire: