samedi 17 octobre 2015

ELO#207 - Violences aggravées?




Samedi 17 octobre 2015

Au royaume des sans-dents, les petits marquis finissent sans chemise. Ils voulaient en découdre, ils se sont fait tailler un costard...

"Air France: après une journée agitée, la direction va porter plainte pour « violences aggravées » mais se dit prête à reprendre les négociations..." L'ironie d'une plainte pour violences aggravées par des personnes qui vont potentiellement supprimer 2900 emplois: elle est où réellement la violence?

François Hollande parle de "violences qui prennent des formes inacceptables". Et un flashball qui te démonte un oeil, c'est acceptable? Et Yannick, 33 ans, se suicide dans son entrepôt Lidl, il avait pas de costard donc on s'en branle. Et Corinne 37 ans, se jette sous un train, la direction de Zara l'a harcelée suite à un trou de caisse compensé de sa poche. Elle non plus elle avait pas de costard. Et Gwénaël, 41 ans, se pend à la vis de son camion, il avait été exposé à des produits dangereux à son travail. Et Sébastien, 45 ans, se pend dans le magasin où il était vendeur de voitures, harcelé par la direction de Renault?

Bonne humeur
Serge Quadruppani, le 5 octobre 2015

Chemises et vies déchirées
Gérard Filoche, le 6 octobre 2015

Air France : la violence comme seule et ultime arme des salariés
Le Yéti, Politis, le 6 octobre 2015

Ceci n'est pas un lynchage: note à l'attention des journalistes à gages
Rupture Tranquille, le 7 octobre 2015

Xavier Mathieu:


Anaïs:


Tomber la chemise:


----------------------------------------------------
Siné


Je dois avouer que le mensuel de Siné ne m'excite plus autant qu'avant. Même le patron y a du mal à être aussi percutant. Pourtant, quand il veut, il est toujours capable du meilleur, à en croire le tome 9 de son autobiographie. Toujours aussi géniale...

Une partie sur son séjour en Chine (avec la fameuse histoire des cartes postales Mao...), puis une partie sur la période, peu connue, qu'il a passée en Algérie, et pour cause puisqu'il a, du coup, quasiment disparu des journaux en France.

Bien sûr, il passe de temps en temps en France, mais pendant 13 ans (entre 37 et 50 ans, ses plus belles années?!) il travaille pour la société nationale des pétroles algériens (il fait leurs logos, leur déco, leurs costumes etc) et il habite en Algérie, le plus souvent seul et abstinent! Il y raconte quelques anecdotes croustillantes, dont une qui concerne Bouteflika, aujourd'hui président d'Algérie, à l'époque dragueur du Club Med...

Il a quand même encore un peu le temps de voyager, puisqu'il semble que de mi-1967 à fin-1968, il est plus souvent en France, à Cuba et au Brésil qu'en Algérie... La semaine de la guerre des six jours, par exemple, il organise en vitesse une exposition de soutien aux Palestiniens à Paris, saccagée au bout de quelques jours par des membres du Betar. Ayant prévu un voyage à Cuba, il décide d'exposer ces dessins là bas. Ce sera le voyage de la déception: non seulement ils refusent de les exposer (pour ne pas froisser israel avec qui ils collaborent), mais en plus il découvre le racisme anti-noir de tous les haut placés cubains..

Puis arrive Mai 1968, et le livre recèle un trésor supplémentaire: les lettres que Siné écrivait à Catherine, alors au Brésil, pour lui raconter par le menu ses journées sur les baricades. L'un des textes les plus passionants que j'ai lu sur Mai 1968, et j'en ai lu beaucoup! L'enthousiasme de Siné est palpable et sa haine des flics est contagieuse, même s'il pressent l'échec et identifie très vite les traitres... Involontairement, la publication de ces lettres est aussi un hommage posthume à Cabu et Wolinski à qui Siné apprend le métier en faisant avec eux un journal clandestin (L'Enragé) chaque semaine pendant les manifs...

Passionant! Disponible uniquement chez votre marchand de journaux! Vivement le 10!
-----------------------------------
Migrants




Encore du vocabulaire dans Carnet de route d'un voyageur en Afrique de l'Ouest, de Cécile Canut et Elsa Ramos, Le Cavalier Bleu, novembre 2014:

Benguistes = Les émigrés (en nouchi, de Côte d'Ivoire)
Les « naphtaline » = Les migrants dogons (en français, du Mali)
Aventurier = Migrant (en français, du Mali)
Vacancier = Migrant de retour en vacances (en français, du Sénégal)
Barça wala barsakh = Barcelone ou la mort (en wolof, du Sénégal)

Barca wala barsakh, Mapenda Seck (Adouna Tey, 2013):


Les "messagers", donné par l'un d'entre eux dans ce documentaire très émouvant: « Les messagers », documentaire d’Hélène Crouzillat et Laetitia Tura (2014).

Ou la "population migratoire", c'est comme ça que les appelle la SNCF: La SNCF se défend de donner des billets gratuits aux migrants

1957 est l'année où on a compté le plus grand nombre de réfugiés en France, 400 000 pour une population de 44 millions d'habitants, surtout des Italiens après guerre, puis des Espagnols. Mais le paradoxe est que 1957 est l'année de l'immigration hongroise (suite à la révolution de 1956). Les pays du monde entier leur ouvrent les portes et... 60 ans plus tard, la Hongrie ferme ses portes aux gueux du monde entier...
-----------------------------------
Palestine et culture


Le collectif Black-Palestinian Solidarity (Lauryn Hill, Danny Glover, DAM, Omar Barghouti, Alice Walker, Angela Davis, Yousef Erakat, Annemarie Jacir, Boots Riley, Dr. Cornel West et plein d'autres): When I see them, I see us, Black-Palestinian Solidarity, le 14 octobre 2015



Collaboration cet été entre un groupe de rap palestinien, Dandara, et trois rappeurs stéphanois (RLM, Rapsa et l'Etranger): De Silwan à Sainté (2015)


Je vous ai déjà parlé de Rafeef Ziadah, militante, poétesse, slammeuse, rappeuse, chanteuse palestinienne, auteure d'un premier CD excellent, Hadeel, sorti en 2009, que vous pouvez toujours commander ici:

Il contient ce fameux poème: Shades of Anger


Et le poème titre, Hadeel


Elle s'aprête à sortir un deuxième CD, We Teach Life, et elle passe, comme tout le monde, par la case crowdfunding. Si vous voulez l'aider (et pré-commander son CD en quelque sorte), c'est par ici que ça se passe:

Quelques chansons qui y figureront peut-être:

We teach life


Ghosts of Deir Yassin


Du reggae-dabke-electro palestinien, 47Soul, Jahrusalem:


Du jazz-dabke-electro palestinien, Tamer Abu Ghazaleh, live en Egypte:


Un autre morceau: El Khad

Soutenez le boycott culturel d’Israël. Un appel d’Alain Platel, directeur artistique des Ballets C(ontemporains) de la B(elgique)
Alain Platel, De Morgen, le 12 octobre 2015

Mort du célèbre écrivain de polars suédois Henning Mankel, soutien par ailleurs de la Palestine et de BDS. Il était, par exemple, dans le Mavi Marmara quand l’armée israélienne l’a attaqué en mai 2010.
-------------------------------------------
Etats-Unis et culture


Excellent article (en anglais) de Laurie Anderson dans le New-Yorker. Elle parle de son nouveau projet, en collaboration avec Mohammed el Gharani, un ancien détenu de Guantanamo, de profilage racial, de racisme, de tortures, d'art en général et de l'art utilisé dans un contexte politique en particulier:

Bringing Guantánamo to Park Avenue
Laurie Anderson, The New Yorker, 23 Septembre 2015

Un peu sur le même sujet, un noir innocent emprisonné par les Etats-Unis, et un artiste qui lui rend hommage, cet article (en français) sur Hurricane Carter et la chanson qu'en a faite Bob Dylan en 1975:

« Here comes the story of the Hurricane »
Le Cri du Gonze, Article 11, le 3 octobre 2015

A la fin, une jolie reprise par Ani di Franco...
--------------------------------------------
Mensonges et silences médiatiques



Macron, la collection
Regards, le 2 octobre 2015

Palestine, quand le discours dominant envahit les médias
Claude Léostic, AFPS, le 6 octobre 2015

Face au silence de la France, l'Union syndicale Solidaires demande des sanctions contre Israël !
Communiqué Solidaires, le 12 octobre 2015

Dis moi oui, ENGIE !
Jeunes Amis de la Terre, le 8 octobre 2015


----------------------------------------------
Flics partout, justice nulle part


On vient de subir un contrôle au faciès
Mehdi MEKLAT et Badroudine SAID ABDALLAH, Clique, le 5 octobre 2015

Alain Bauer entarté à Nantes
Lundi matin, le 5 octobre 2015

Des livres, pas des flics: à propos d’un dispositif de surveillance trouvé, documenté et détruit.
La Discordia, Non Fides, le 8 octobre 2015

Condamné pour contrôles au faciès, l’Etat se pourvoit en cassation
Sylvia Zappi, Le Monde, le 16 octobre 2015
----------------------------------------------
Musique


Soul Ayom, un chanteur ivoirien anciennement connu sous le nom de Wognin Pedro, vient de sortir un disque de soul, appelé Soul Triumph, avec le morceau Soul Train's Coming:


Le voici ici interprétant I've Been Loving You Too Long de Otis Redding, à Bamako, avec Cheick Tidiane Seck:



Terakaft en concert à Paris, avec Hakim:



Le gospel est notre salut, un documentaire sur une chorale à Compton, passé sur Arte la semaine passé. De bons passages surtout au début...

Un vieux morceau, Damn Right I'm Somebody, dans une version de Fred Wesley, James Brown et toute leur bande en 1974, qui incorpore la musique de Love and Happiness d'Al Green, et deux nouveaux, Blast It!, du dernier disque de Brooklyn Funk Essentials, Funk Ain't Ova, et Hotline Bling, la reprise de Drake que Erykah Badu a posté sur internet...
---------------------------
Agenda


22 octobre à 20h au cinéma Luminor, 20 rue du Temple (P4) : Qui a tué Ali Ziri ?, un film de Luc Decaster (2015)

24-25 octobre Flamenco en France: la danseuse Katia Benito avec Juan Murube et Junquerita au chant, Dimitri Puyalte à la guitare et Isidoro Fernandez aux palmas et cajon

30 octobre Les Disquaires: Hyleen Gil

24 novembre Le Hangar (Ivry): Martha and the Vandellas (oui, la vraie Martha Reeves de Dancing in the Streets, dommage juste qu'elle arrive avec 50 ans de retard et plus un brin de voix disponible...)

11 décembre New Morning: Roy Ayers

25-26 décembre Méridien: Noël avec Vigon!

Aucun commentaire: